mardi 20 juillet 2010

Hé, y a quelqu'un ?

L'immense scandale français qui n'en finit pas d'enfler ne trouve toujours pas d'épilogue heureux pour notre démocratie. C'est ce qui fait dire à de nombreux observateurs de la vie politique que la démocratie est en déclin dans ce pays. Cet abcès purulent aurait pourtant dû crever dès les premières semaines de son apparition, eu égard à la place qu'occupe la France dans le monde libre et à sa position dans les premiers rangs des pays dits développés et démocratiques. Le verrouillage quasi hermétique des leviers de la justice et des médias en France empêche toute enquête complémentaire sur ces affaires et tout dénouement sérieux. Les journalistes devront finir le travail à la main et ne compter sur personne. Le désintérêt grandissant de la population envers la politique est sans cesse alimenté et encouragé par ceux qui, dans l'espoir de continuer à couler des jours heureux à l'abri de leur mandats, cherchent toutes les diversions possibles pour fixer le peu d'attention du chaland.

Il y a aussi le silence complice des représentants de la France au niveau européen. Je dis complice car, par leur indifférence, les députés européens français, accordent un "permis à la corruption" et contribuent par défaut, à soulager l'exécutif de la pression qu'il subit en ce moment. Les partis de droite sont majoritaires à Strasbourg mais ils n'empêchent pas les autres représentants d'exprimer leur inquiétudes sur le climat qui règne dans leurs pays. A moins qu'eux non plus ne trouvent pas le chemin pour atteindre les micros qui relayeront leur parole.

Triste et pitoyable image qu'offre encore une fois l'Europe et ses représentants. Nous nous doutions bien que par son histoire, la construction européenne reposait uniquement sur le socle du libre échange commercial et les grandes puissances industrielles. Alors pourquoi faire croire qu'une autre Europe était possible ? Pourquoi faire croire aux peuples qu'en élisant leurs représentants à ce niveau-là, ils se garantissaient une vigie, soucieuse de sauvegarder leur intérêt, acharnée dans la défense de ses droits démocratiques ?

Les journalistes devront finir le boulot tout seuls, une fois de plus. Ils devront prouver à la face du monde qu'en France aussi, on peut faire plier le pouvoir. Que les journalistes opprimés dans de nombreux pays qui continuent à témoigner au péril de leurs vies, ne le font pas en vain.

Alors ....... que les rotatives tournent! Que le net bourdonne ! Que les blogs croissent et se multiplient! Soyez féconds! Emplissez la toile de vos commentaires! Saturez les sites participatifs ! Faites la guerre aux cons et l'amour à vos femmes! Faisons sauter la touche W de nos claviers! Virons ces incapables!



6 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Moi non plus :
    http://www.mesopinions.com/Petition-pour-la-nomination-d-un-juge-d-instruction-dans-l-affaire-Woerth-Bettencourt-petition-petitions-c3f28db4336c5a664546eb16bd8c4864.html
    Je suis à fond, là :-)

    RépondreSupprimer
  3. Comme un con d'hétéro macho, péteux et imbu de son statut sexuel, j'ai oublié de préciser : faites l'amour avec vos hommes aussi :)

    Nicolas, Alicia, j'en doute pas une seconde !

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! la Drôme provençale ! Nyons, Buis les Baronnies, doux pays de ma chère et tendre !

    Bon... désolé... ça n'a rien à voir avec le sujet du billet.

    RépondreSupprimer
  5. Gabale, sois le bienvenu (e).

    Ne sois pas désolé pour ton
    intervention.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...