dimanche 24 septembre 2023

De BRICS et de broc

 

La vieille lune du tiers-monde et des non-alignés ressurgit à l'occasion de l'agression piteuse de Poutine sur l'Ukraine.  

Les anciens soviets devenus mafieux sanguinaires ressortent la fiction  afin de coaliser l'ancienne bande de guenilleux et dépenaillés qu'ils avaient à la botte durant l'époque glorieuse. 

Le supposé sud global contre l'occident global, n'est qu'un prétexte pour la bande de malfaiteurs internationaux de compter les alliés et de montrer des muscles qu'ils n'ont évidemment pas. 

Faire croire que les pays comme l'Inde et la Chine constituent les prochaines puissances avec lesquelles il faudra compter sous prétexte qu'ils sont plus nombreux, c'est un peu comme avoir cru que la Russie avait une armée suffisamment puissante pour mettre au tapis l'Ukraine en trois jours. Même s'ils représentent à eux deux les deux tiers de l'humanité et consacrent des fortunes à poser des joujoux  sur la lune au lieu de nourrir les hordes de nécessiteux qui peuplent leurs contrées attardées, leurs élites continueront à venir se soigner à Paris ou Berlin, et leurs progéniture s'amuser sur les campus universitaires US ou British. 

L'islamisme international trouve dans les BRICS un vecteur de son idéologie mortifère sous prétexte de détestation commune de l'occident. Ainsi, les pays les plus en pointe en la matière se pressent aux portes du club avec force salamalecs. Ils croient probablement y dénicher une quelconque légitimité. 

Du côté de la gauche, l'exemple Lula est plus que probant. Il montre les accointances de cette gauche avec la nébuleuse internationale qui œuvre à notre perte. 

Fachos, islamistes, gauchistes main dans la main avec les dictateurs pour le bien de l'humanité.




dimanche 17 septembre 2023

Le communiste envahit

 

Prenant modèle sur le dernier spécimen connu de régime communiste dans ce monde qui aimerait envahir ses voisins et les réduire en bouillie radioactive à l'aide de sa vieille tuyauterie soviétique, Fabien Roussel, en prélude à sa fête de l'Huma, a décidé d'envahir plus fort que Mélenchon. 

Probablement pour essayer de dépasser le plafond de 3% qu'il n'avait pas réussi à passer aux élections de 2022, il couine en essayant de sauter cette barrière, trop haute pour lui, demandant à ses partisans d'envahir les stations-service et les supermarchés pour obtenir des prix plus bas. Stupide alors qu'il faudrait juste attendre la prochaine bavure policière pour voir envahir les temples du consumérisme hors de prix. 

L'Huma met en une Mahsa Amini, un an jour pour jour après que la petite iranienne s'est faite assassiner par le régime islamiste de Téhéran pour une mèche de cheveux qui dépassait de son foulard. 

Ce qui reste de la gauche française ne  pouvait pas défendre l'Abaya et le port du voile à qui mieux-mieux, inviter Médine en grande pompe sans rendre hommage à toutes les femmes torturées et violées par un régime islamiste. 

Les théoriciens de la modernitude diraient qu'il y a comme une dissonance cognitive. 

J'ai un peu regardé sur gougueule les animations à la fête de l'huma : nulle trace d'un truc en lien avec l'Iran. Mais je n'ai peut-être pas assez cherché ? 


dimanche 27 août 2023

La rentrée

 

Je lis assez peu d'essais ou de livres documentaires. Les machins historiques me font chier et les policiers aussi. Je garde en main environ 1 roman de fiction sur 6. Me connaissant mieux que quiconque, j'attribue ça davantage à un manque de patience et de culture de la lecture qu'à une sorte d'exigence ou de d'élitisme littéraire à la con. Mon extraction sociale et ethnique doit y être pour quelque chose, mais je me soigne. 

Cet été fut assez morne. Tout comme les 36000 autres communes "fleuries" "station de charme" ou autre "terre de lumière" la France devenue une terre d'appellations d'origine contrôlées,  ma contrée a été assaillie par une une horde de beaufs bruyants, bataves, belges et autres septentrionaux au teint allant du blanc laitance d'huître au rouge homard (après cuisson). Les vendeurs de pêches ont aussi vendu  leurs melons, les limonadiers fourgué le spritz, les gargotiers leurs steak frites dégueulasse le tout hébergé par des loueurs de puciers sans scrupules. 

Mais je ne viens pas pour ça, ni pour le retour des marchands de salades de politiciens, sociologues, sondeurs à la louche et rappeurs islamistes devenus maîtres de conf chez les buveurs d'urine thérapeutique. Encore moins pour l'effarante vision de l'ex-madone de Mougins botoxée de frais se faisant lisser les poils de la touffe dans le sens de la raie par le Jean Luc lui-même !

Je reviens pour conseiller la lecture de ce bouquin.

De salubrité publique ! 

Une explication simple et bien documentée de ce qui ronge la société dument éclairée de notre pays et précisément de la gauche. Naturellement, pour eux ce ne sera qu'un pamphlet d'extrême-droite écrit par une vile islamophobe. 

N'ayez pas peur, lisez Fourest ! Vous ne risquez rien : vous resterez toujours de gauche (mais vous vous sentirez mieux). 

mercredi 3 mai 2023

La mauvaise république

La mauvaise gauche continue à glapir sur les estrades par la voix du charabieur en chef repoussant à chaque aboiement l'abject et jetant l'opprobre sur tout ce qui est institutionnel dans ce pays. 

Après la police qui tue, le vote qui n'est pas le B.A ba de la démocratie, la mauvaise constitution et un conseil constitutionnel illégitime, voici venue la mauvaise république. 

Et ça passe crème !

Imaginons un instant que ce soit MLP qui ait proféré un truc pareil pendant ses meetings. 

LFI et RN agitent les principes simples, compréhensibles pour les esprits du même nom. Les premiers la colère et les seconds la peur. Des concepts primaires capables de court-circuiter toute possibilité de réflexion chez l'individu. Activer l'irrationnel pour obtenir le réflexe reptilien l'action sans la pensée. 

C'est une forme de politique. 

Puisque les gang-bangeurs chez la mère LIOT invoquent partout les sondages pour justifier leur cirque, j'en ai trouvé un autre de sympathique : selon une étude de l'IFOP 35% des Français déclarent croire aux théories du complot et autres fake news. 

Contrairement à certains imbéciles, je prendrai des précautions en déclarant que ce n'est que 35% des 1200 personnes sondées, sinon ça ferait un beau paquet d'abrutis dans la rue si quelqu'un aurait l'idée de les sortir. Pas vrai ? 
 

vendredi 7 avril 2023

Mais pourquoi est-il si en colère ?

 

C'est vrai ça ! on n'était pas habitué à ce genre de comportement de la part d'un patron de la CFDT. 

Le message sur ce badge traduit parfaitement les relations qui existaient entre la direction de la CFDT et sa frange la plus radicale ainsi que la CGT, FO, Sud et autres extrêmes. 

Pourquoi un tel revirement ? 

En aurait-il eu enfin marre de s'entendre reprocher de vouloir négocier avec le pouvoir, comme à l'époque de Notat et Chérèque ? Pourquoi subitement adopter une posture aussi tranchée digne du grand moustachu ?

Finalement, cette réforme des retraites n'est pas si différente des précédentes, pourquoi alors ce drame ?

J'ai entendu un vague journaliste évoquer la proximité historique entre le PS et la CFDT. J'avoue ignorer ce pan des relations entre syndicats et politiques. En piochant un peu, il s'avère que la centrale a pratiquement participé en second rideau à l'élaboration de projets politiques depuis Rocard. Les personnels passaient de l'un à l'autre sans souci (Chérèque à Terra nova par exemple), des lois pouvaient être rédigées en collaboration et présentées à l'assemblée pendant les alternances de gauche. 

Mon avis est que Berger a été simplement et finalement évincé de ce rôle d'éminence grise de façon assez brutale par Macron. L'inimitié entre les deux hommes date depuis Hollande, elle vient de trouver un dénouement à l'occasion de cette réforme. 

Mais il croyait quoi Lolo ? 

Que macron était socialiste parce qu'il a taillé des croupières au PS et nommé la moitié de l'exécutif dont la première ministre issue de ce parti ? Lolo a pas compris que Macron était le pire des légalistes, qu'il a justement été élu pour casser le ronron de la politique française. Briser les codes gauche-droite, faire bosser les uns avec les autres pour exhiber au grand jour la toxicité et l'incurie des extrêmes. Renvoyer  chacun à son rôle : les syndicats n'ont rien à faire dans les décisions politiques.

Iconoclaste ! C'est comme ça qu'on dit je crois. 

Lolo il est tout rouge de colère, non pas à cause de la réforme des retraites, mais parce qu'il ne joue plus dans la grande cour. Il crie partout à la crise démocratique et à la crise des institutions parce que le président l'a remis simplement à sa place et l'a rendu à sa fonction première : défendre l'intérêt des salariés.

Il devrait cesser d'agiter aussi dangereusement les concepts car les autres agités du bocal attendent la moindre étincelle pour se lâcher. 

mardi 4 avril 2023

Un bon coup de pied à l'Ariège

Lorsque l'élection de B. Taurine a été invalidée, la députée LFI fraîchement élue avait cité Jaurès : "sans la justice, la République boiterait. Les sages ont pris leur décision et je la considère comme juste.." .

Pour une fois on devrait se réjouir, les LFI expriment une forme de respect envers une institution et lui daignent une légitimité, l'effort méritait d'être souligné. 

Mais à l'époque, la candidate partait légère et confiante dans l'avenir. Elle serait réélue haut la main et aurait rejoint le banc des enragés de l'assemblée puisqu'ils ont le vent en poupe, suivis par une majorité de français (selon les syndicats et le doigt mouillé). 

Bah oui, mais non.

L'égérie antivax, qui avait défilé contre l'islamophobie sous l'œil attendri des islamistes s'est fait lourder par les ariégeois qui lui ont préféré la candidate soutenue par une partie des socialistes qui refusent de faire carpette à méluche.

Comme d'habitude, avec ces gugusses, c'est la faute des autres. C'est grâce à la droite et l'extrême-droite que la socialiste a gagné. Comme d'habitude, ceux qui ne les soutiennent pas et ne pensent pas comme eux sont des fachos. 

La guignolerie nupes n'a pourtant pas hésité à cosigner avec le RN la motion de censure portée par l'Amédée de bidule. Faudrait savoir !

J'espère que ce regain de vitalité de la gauche de gouvernement, libérale et républicaine ne se limitera pas à la terre ariégeoise. 
 

dimanche 26 mars 2023

Clémence a Guetté la montre

 

"C'est l'image !" aurait triomphalement twitté l'insoumise, lorsque pendant son interview de 13h Macron avait ôté sa montre à 80 000 euros, juste avant de parler des smicards à la télé.

L'hurluberlue ponctue son message politique "Cet homme est une farce !" 

Finalement la montre ne coûtait que 2400 euros. Elle n'avait été retirée qu'après deux chocs sonores contre la table et même pas au moment où il parlait des smicards. 

J'imagine qu'à l'image de ses pairs, elle aura prestement retiré son message, privant le monde libre des annales néo-révolutionnaires du grand livre d'histoire sur la longue marche triomphale de LFI vers le ridicule. 

Depuis, les TL facebook croulent sous la fake-news et c'est bien là l'essentiel, puisque le ridicule ne tue point.

Mais ce n'est pas le pire.

Bien que nous étions habitués aux éruptions souvent mensongères et la plupart du temps tronquées de ces individus, il en était autrement des journalistes français, jouissant comme on le sait, du libre droit d'informer dans un pays démocratique comme le nôtre.

Sauf D. Schneidermann, qui dans cette chronique  ose des parallèles avec l'affaire du collier de Marie-Antoinette. Chacun appréciera le rapprochement opportun avec le charabia pseudo révolutionnaire en cours en ce moment. L'homme admet que l'info sur la montre est fausse, mais (car il y a toujours un mais avec ces cons-là)  mais elle relevait de faits "hautement vraisemblables".

Toujours le même gugusse : "provocation pour provocation, pourquoi ne pas arborer une montre à 80 000 euros ? Amateurisme pour amateurisme, pourquoi ne pas la retirer sous la table, sans anticiper que les réseaux sociaux s’en repaîtront ?" et puis de finir " factuellement fausses, et ressenties comme injustes, les deux accusations sont politiquement cohérentes". 

Sa mauvaise foi journalistique fait qu'il ne s'offusque en rien de la fake news en elle-même. Il aurait pu faire un petit pas en arrière, au moins dénoncer la fausse information comme le ferait tout journaliste libre de pensée et fustiger peut-être l'emballement de la gauche et sa propension à vouloir hystériser et exciter ses militants et sympathisants au lieu de taper à bras raccourcis sur un président avec qui il n'est pas d'accord. Pas un mot. Juste l'habituel charabia qui tourne en boucle ainsi que les éléments de langage que Mélenchon fait répéter partout.

Ce que veut nous dire Schneidermann au bout du compte, c'est sa déception quasi névrotique que Macron n'ait pas eu vraiment une montre à 80 000, qu'il ait eu à la planquer pendant qu'il parlait de smicards. Il aurait tant aimé le contraire pour apaiser sa petite conscience de rebelle en carton. 

En clair, il est comme cette gauche : déçu de la réalité. 

Cet homme est une farce. 

samedi 18 mars 2023

60 millions de constitutionalistes

 

Après un doctorat en virologie, une agrégation en économie, mon beauf se prépare à une licence de constitutionaliste. 

D'après ce que j'ai pu entendre, certains syndicalistes avaient mis en garde : si la réforme est votée à l'assemblée, tout va bien, on fait cou- couche panier. Mais si elle passe au 49-3 on considère qu'elle est illégitime donc anti-démocratique et on ne lâche rien. Chacun appréciera ! 

Après avoir échoué à mettre la France à la raie, des petits groupes mènent des actions et des manifs "spontanées" sous l'impulsion du gourou Mélenchon qui menace de "trouver une porte de sortie par la force". Rien que ça.

Le peuple est contre le 49-3 !

Depuis quelques décennies déjà, les idéologues du malheur font bêler le troupeau contre la 5ème république, hurlant contre les majorités absolues de monarques absolus dans une dictature absolue. Exigent que l'assemblée ressemble au "peuple" en voulant une dose de proportionnelle pour la représentativité tout ça. 

Aujourd'hui, ils sont entrés en force à l'assemblée et réduit la majorité présidentielle à une majorité relative mais ne savent toujours pas comment ça fonctionne. Ils ne trouvent ni leur bite pour pisser ni leur cul pour chier ! Comment travailler dans une assemblée relative où il faut discuter, négocier et trouver des arrangements, faire des concessions. 

Mais l'être pur, ne fait aucune concession comme on peut lire dans "L'avenir en commun".

Alors ils bloquent tout, obstructionnent à qui mieux-mieux, ensuite disent c'est anti-démocratique. C'est à l'image de leur ami Poutine qui continue à prétendre que son pays a été agressé.

Puisque l'assemblée, la démocratie et même la constitution c'est caca, l'argumentation politique se base à présent sur les sondages et sur le comptage mytho du nombre de manifestants par la CGT. 

Faire de la minorité une majorité, accuser l'autre de ses propres turpitudes et allumer des feu de poubelle puis s'en aller en vacances comme si de rien n'était. La gauche aujourd'hui quoi !

dimanche 12 février 2023

Cruelle réalité

La triste actualité du séisme en Turquie et en Syrie vient rappeler au petits dictateurs en carton que la meilleure des vertus, c'est de fermer sa grande gueule et d'éviter de faire le malin surtout lorsqu'on n'est pas foutus d'avoir des équipes de sécurité civile digne de ce nom et pas d'autre possibilité que d'appeler à l'aide ceux qu'on ne cesse d'insulter en temps normal.

Même la Grèce a dépêché une équipe de sauveteurs en Turquie malgré le discours belliqueux permanent d'Erdogan à l'égard de son voisin.

Lorsqu'il  y a le feu chez toi, le premier qui vient à l'aide c'est ton voisin. (Proverbe approximatif).

J'ai entendu récemment à la radio un médecin secouriste qui déplorait que l'aide internationale n'était pas aussi massive pour la Syrie que pour la Turquie. Personne n'a pu lui expliquer que le dictateur syrien conseillé par le russe a volontairement fermé les voies de passage de l'aide humanitaire les réduisant à une seule pour tout le pays. 

Mais le toubib français semblait convaincu que l'occident faisait du deux poids deux mesures. D'ailleurs les critiques vis-à-vis de "l'occident" continuent malgré l'élan extraordinaire de celui-ci, seul par ailleurs à pouvoir fournir une assistance compétente et efficace. 

Les peuples qui semblent ébahis devant leurs leaders maximos en temps de paix, devraient leur demander des comptes. Poser la question des moyens mis à couilles rabattues dans l'armement, au lieu d'équipements de sécurité civile afin de ne pas se retrouver à supplier les ennemis séculaires. Un peu de dignité bordel ! 

Mais ainsi va le monde des pouvoirs bananiers. 

Pour rappel : malgré l'aide de la France qui avait envoyé plusieurs canadairs pour éteindre des méga feux en Algérie, ça ne les a pas empêchés de parler "d'ennemi traditionnel"  sans oublier les joyeusetés qu'ils donnent en spectacle tous les jours.

La réalité est là et elle est cruelle pour les peuples qui crèvent de non-assistance de leurs propres gouvernements. Ils avalent sans retenue le discours de haine et les falsifications de leur histoire faites pour garder des petits dictateurs au pouvoir.
 

mercredi 25 janvier 2023

Poutine dénazifie aussi l'Afrique

 

On ne présente plus le sympathique Dmitri et ses tatouages tribaux à la gloire des SS et autres Oberschtroumpfs bidules. Ce type a co-fondé avec Poutine, le nouveau libérateur des peuples opprimés, la milice Wagner, orchestre baptisé en hommage au compositeur préféré du père Adolphe.

Du nord, avec l'Algérie qui coopère militairement et achète armes et avions de guerre au tsar avec l'argent du gaz vendu aux occidentaux, au sud avec la récente réception en grande pompe du ministre des affaires étrangères russe par la ministre sud-africaine, tout semble indiquer que l'Afrique se dénazifie gentiment.

Les mercenaires, désormais sous les ordres du charmant Evgueni, un ancien taulard passé par les fourneaux du fast-food à la sauce soviet, proposent des putsch clé en mains aux caporaux énervés des pays africains. Ils impriment même des affiches exprimant la haine de la France et dénonçant la colonisation (?) à des pauvres soi-disant supporters chauffés à blanc pour les médiatiser à outrance à travers les réseaux et ainsi créer un effet feu de brousse à travers tout le continent ( et quelques banlieues gérées par LFI ).

Ces événements fâcheux, viennent contredire plusieurs années après la tirade de Sarkozy dans son discours de Dakar  "l'homme africain n'est pas encore entré dans l'Histoire", phrase mal reçue à l'époque bien que ce fut une référence malencontreuse à Aimé Césaire.

Nul doute que les mercenaires russes vont  les y aider.

mardi 17 janvier 2023

La retraite, c'est pour les vieux

 

Comme promis, j'ai fini par me faire une opinion pas tout fait tranchée de cette réforme des retraites et vu l'indigence généralisée au niveau actualité dans le pays, vu l'absence de marronniers à part le traitement médiatique du prix du beurre qui sert à fabriquer la galette des rois, je mets de côté la polémique stupide sur le port de l'uniforme provoquée par des gugusses favorables au port de l'abaya islamiste et nonobstant la longueur inhabituelle de cette phrase, j'aimerais alors faire part de quelques points clés susceptibles d'éclairer le débat.

1- j'ai toujours affirmé mon soutien à Macron. (ça c'est pour mettre les choses au clair pour les visiteurs perdus qui pourraient tomber sur ce billet)

2- comparé aux autre pays, en France on part à la retraite tôt.
3- comme en convient le taulier de ce blog, il n'existe pas de statistiques sur les pauvres, morts avant 62 ans.
4-le niveau du pouvoir d'achat des retraités en France dépasse celui des travailleurs.
5-le système français est à répartition et il n'est pas prévu d'en changer.
6-dans le futur, il y aura plus de retraités puisque les français ne font pas suffisamment d'enfants.
7-les français veulent contrôler drastiquement l'immigration.
8-la France est une société de loisirs
9-la retraite permet plus de temps de loisir
10- le loisir coûte cher.
11-il y a autant de régimes spéciaux de retraite que de corporations.
12- les français n'aiment pas les réformes
13-la gauche est stupide
14-le syndicalisme en France est un des plus faibles.
15- le COR contrairement à la gauche n'a pas de boule cristal
16- une guerre est vite arrivée.
17-la gauche est ridicule. (mais là je me répète)

Il y aurait d'autres constats à faire et j'en oublie. Je ne donne pas mon avis (quoique) car je ne me sens pas du tout concerné. Dans ma vie, j'ai travaillé en pointillé, fait mille boulots (de merde souvent), pas assez de cotisations. Le fait que j'ai failli mourir récemment relativise tout ce bordel (même si ce n'est pas un argument valable) Vu d'ici c'est un problème de riches. le combat des syndicats et de la gauche vise à garder certains avantages à certaines catégories, dont je ne fais pas partie.


 

lundi 9 janvier 2023

Les nouveaux légitimes

Après l'assaut du capitole, l'envahissement du palais présidentiel au Brésil, il semble que dans les démocraties on jouerait à qui est légitime ou pas en faisant peu de cas des résultats sortis des urnes.

Le vote c'est devenu caca, et comme dirait le nouveau coordinateur des espaces LFI : "le vote n'est pas l'alpha et l'oméga de la démocratie". Les partis populistes envoient les hordes de décérébrés à l'assaut des lieux de pouvoir dont auraient été privés leurs leaders pour cause de  démocratie.

Trump et Bolsonaro même combat ! Ils n'hésiteront pas à piétiner tous les principes et les lois pour se maintenir au pouvoir et délégitimer les autres. Personnellement, je ne comprendrai jamais comment on fait appel au "peuple" pour fouler au pieds son propre droit à choisir. A croire que ce "peuple" là ne serait que populace manipulable tout juste bonne à rester derrière son grillage pour recevoir des cacahuètes.

Les réseaux sociaux. La voilà la nouvelle organisation démocratique.  Peuchère !

En France, les procès en légitimité n'ont pas manqué non plus. Ils ont été clairement énoncés par les candidats malheureux des deux dernières élections présidentielles puis répétées à l'envi dans les réseaux et les médias. Propos périlleux pour notre démocratie rapportés allégrement et sans filtre par les éditorialistes, les sociologues et les commentateurs de tous bords. Il n'en fallait pas davantage pour qu'une horde d'excités décident de dévaster l'arc de triomphe et essayent de défoncer la porte d'un ministère. 

A quand l'envahissement de l'assemblée nationale ou le sénat ?
 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...