vendredi 5 mai 2017

Complètement Reims...ée

Voici la dernière image que laissera le FN est sa candidate de cette campagne présidentielle :  celle du déshonneur.

Venue avec son monsieur 4% faire une dernière prière en espérant ardemment entrer dans les habits de la France millénaire, Marine Lepen s'est retrouvée sous les huées du bon peuple dont pourtant elle se targue à longueur de micros de représenter.

La supercherie a fait long feu.

Elle et son parti ont été finement débusqués par Emmanuel Macron puis soigneusement discrédités sur leur programme et leur vision de la France. Sa parole n'est désormais plus audible, et il est fort à parier que hormis son socle de base 13/15% qui reste hermétique à toute analyse, elle et son parti s'effondreront d'eux-mêmes car s'il fallait une preuve supplémentaire à ceux qu'elle a réussi à tromper, le débat aura bien montré qu'elle n'était que du vent. Une vraie escroquerie politique. 

Ce soir-là, elle a définitivement explosé en vol. 

Marine Lepen n'avait pas de public pour faire siffler et huer ses adversaires. Pas d'auditoire pour rire à ses blagues, pas d'écho à ses vociférations. Pas de "on est chez nous" et aucun contradicteur. Ce soir-là il n' y avait qu'un seul homme en face d'elle et rien d'autre, et elle s'en trouva fort dépourvue. Elle ne pouvait que montrer son vrai visage, son naturel détestable et surtout la vacuité de son programme.

Le vrai rempart contre Lepen, on l'a trouvé ; c'est l'homme qui est arrivé à la terrasser avec des mots, des idées et un projet pour le pays. C'est celui qui va la battre aux élections.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...