mardi 16 juin 2020

Hanotintin dans le 9.3

Après ça, venez pas vous plaindre comme quoi j'exagère toujours à pousser le caramel dans la carie de la gauche en dérive, mais admettez que cette info aurait de quoi vous faire perdre tout sens sérieux et vous plier de rire... ou de honte ?

L'épicerie de gauche, particulièrement à Saint-Denis, ne recule devant aucun sacrifice et continue à brader la marchandise déléguée par la république française.  Elle n'en finit pas de se défaire moralement comme l'atteste cet article sidérant

Il s'agit d'un certain M. Hanotin, candidat socialiste du douar, qui a fait appel à une méthode de français facile (Falc) portée par l'UNAPEI (fédération de défense de personnes handicapées) pour élaborer son tract électoral.

Hanotin, en ces périodes de déboulonnages à tout va, coiffe son casque colonial, et prend le risque de s'adresser à ses potentiels électeurs en langage forofifon ou tirailleur (je n'ose même pas utiliser l'expression infamante de pitinègue, faudrait pas qu'un non habitué de ce blog se mette à croire que je suis raciste).

Pauvre Hanotin ! Il pense son projet municipal si grandiose et subtil qu'il craint à ce point de n'être pas compris ? Ses potentiels futurs administrés sauront apprécier le choix des formules simplistes et appauvries, preuve du niveau intellectuel auquel il les tient en estime. 

A force de vouloir tirer tout le monde vers le bas, la gauche devrait réviser sa théorie du progressisme... ou bien faire voter une loi abrogeant la loi Toubon qui oblige à écrire les tracts uniquement en Français.

11 commentaires:

  1. Il devrait tenir un blog de gauche...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis absolument pas d’accord avec ta conclusion ou ton constat... 😕

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est surement pas en rédigeant les tracts de vote dans des langues étrangères qu'on réussira à "inclure" les communautés en rupture. je propose simplement de leur apprendre la langue française.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux ne sont pas incompatibles.
      Par ailleurs, on ne parle pas que des gens non francophones hein.

      Supprimer
  4. Faire les deux, c'est en faire un à moitié ou mal. les solutions de facilité ça suffit un peu non ? mais je comprends que la gauche ait du mal à se refaire ces derniers temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'a rien avoir avec le fait d'être de gauche ou pas. C'est surtout faire le constat que tout le monde ne maîtrise pas la langue de la même manière. Et que ce n'est pas aux gens de s’adapter au langage des politiques mais aux politiques de s'adapter aux gens.
      Et s'adapter, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas AUSSI développer l'apprentissage de la langue.

      Supprimer
  5. Je suis d'accord, tout le monde ne maitrise pas la langue de la même manière, le tract électoral de base est déjà libellé dans un français commun et compréhensible, ce n'est tout de même pas de la rédaction de thésard en philo ou je ne sais quoi. Il y a pas mal de paresse intellectuelle des deux côtés. J'ai connu un gars (maghrébin) qui m'a dit au détour d'une conversation anodine, que parfois il lui arrivait de parler français moins d'une fois par mois à force de vivre et travailler dans sa communauté... et ce quand il lui arrivait de faire face à l'administration ou une autorité quelconque. Y a du boulot !

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...