vendredi 20 juin 2014

Bendjelloun tire à blanc

Il est rare que je parle politique internationale dans ce blog. Ce matin, la lecture d'un articulet semblable à une rédaction de 6ème sur le Point a réussi à me faire lever une paupière distraite. Alors je vais faire semblant de m'agacer en vous en faisant le commentaire.

Je dis semblant car les jérémiades des intellectuels arabes sur les conflits islamistes qui ensanglantent leurs pays  me font doucement marrer étant donné que leur interventions médiatiques pour dénoncer l’intégrisme, en plus d'être rarissimes, ils les justifient souvent comme une conséquence d'une atteinte de l'occident. Bref c'est toujours la faute des autres. Ainsi Tahar Bendjelloun, talentueux écrivain, ménage son lecteur musulman bon teint qui se dit modéré et moderne mais qui reste culturellement sur la ligne de crête qui le fait avancer comme un funambule prêt à se casser la gueule avec d'un côté l'enfer occidental et de l'autre le paradis musulman, en accusant un peu facilement les autres et pas un mot sur la responsabilité des musulmans dans ce qui leur arrive. Blanc ou noir... pas de nuances de gris!

Il fait comme un peu tout le monde : accuser Bush l'imbécile d'avoir enfanté un monstre, mis sur pied une "horde sauvage" qui sévit en Irak après avoir foutu le bordel en Syrie. Certes tout le monde est d'accord pour dire que les raisons d'envahir l'Irak étaient fallacieuses et que Bush avait envoyé ses boys pour protéger les émirs du pétrole que Saddam menaçait de Sadamiser de force. Normal ils ont payé pour ça. Mais ce que le gentil Tahar oublie de dire c'est que les irakiens sunnites ont accueilli cette "horde" comme des libérateurs. Des héros qui vont les libérer du joug du pouvoir chiite et c'est pareil du côté de l'aimable Assad.

Tahar ne va quand même pas dire que ce sont les Etats-Unis qui sont à l'origine de la guerre que se livrent les musulmans entre-eux en commanditant  l'assassinat de Ali, le premier Imam Chiite, gendre de Mahomet, acte qui a fondé le schisme religieux ? Parce que le souci d'aujourd'hui remonte bien  cette époque.

Nul doute que Bush et Blair furent les imbéciles jouets de leur cupidité qui fut exploitée tranquillement par des anciens chameliers multi-milliardaires. Mais une fois qu'on a dit cela, il reste une certaine tolérance hypocrite envers l’intégrisme musulman, voire un encouragement sous-jacent par les prises de position sur le port du voile, de construction de mosquées et de revendications communautaires diverses dans les pays laïcs par les même intellos, sous le prétexte de la liberté de culte alors que cette dernière n'est même pas envisageable en terre d'islam. Ce sont ces petites choses qui fabriquent l'intégrisme musulman, Tahar devrait le savoir, il connait bien le problème algérien et il a vu le glissement progressif de la  société algérienne vers l'acceptation de mœurs soi-disant islamiques dont elle ignorait l'existence il y a quarante ans seulement. L'intégrisme est insidieux, il pénètre par tous les trous (si je puis me permettre). Le problème dans ces pays-là est tout simplement de l'ordre du déficit démocratique.

Je reviens à l'introduction (non douloureuse) que je vous ai  faite à ce billet : je fais semblant de m'agacer... oui car au fond je m'en branle énergiquement  car on trouvera toujours des cons qui justifieront tout avec n'importe quoi et c'est même à cela qu'on les reconnait.

Tellement que j'ai  du mal à me reconnaître moi-même parfois. C'est dire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...