vendredi 27 novembre 2009

Nothing gulch.

Comme dans Lucky Luke et les vieux films westerns, la ville de Nothing Gulch fait tout de suite penser à une ville fantôme. Une grande Allée baptisée pompeusement Main Street avec, de part et d'autre, des bicoques en bois dont les fausses façades donnaient une illusion d'opulence au passant. Sauf que là, Main Street s'appelle Cheikh Zayed road, c'est au XXI siècle et Nothing Gulch c'est Dubaï.

Alors le modèle BlingBling de Dubaï, vanté comme L'exemple de croissance et d'avant-garde ne serait-il donc qu'un mirage ? Le lieu du "must be", si tu n'y es pas vu c'est que tu as raté ta life. Si ta boîte n'y est pas représentée, elle ne vaut que tchi ! Si tu n'y possèdes pas une villa sur cette intolérable aberration d'île artificielle en forme d'arbre, t'es pas digne des unes de Gala ! Dubaï risque la faillite ! Incroyable! Comment ce petit miracle surgi des sables par la grâce de cheikhs du désert, devenus subitement collectionneurs de voitures de prestige et de palaces en Europe, peut-il défaillir ? Pourtant les bonnes volontés ne manquent pas. Des fonds énormes transitent et échouent parfois dans ce minuscule bout de désert, des investissements colossaux dans l'immobilier qui lave plus blanc.

La magnifique île palmier redeviendra un joli banc de sable et peut-être même qu'un jour, des oiseaux viendront y nicher.

(clique sur le titre pour voir l' article de Libé, si tu veux)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...