dimanche 21 septembre 2014

Attention : scoop !

N'insistez pas, je ne dévoilerai jamais mes sources. 

Mais comme vous m'êtes sympathiques, je vais lire devant vous les Unes de quelques journaux de droite à paraître demain. 

Ce que vous allez lire est top secret car les rédactions sus-dites ne disposant pas des stagiaires pour faire tourner la boutique le dimanche (saleté de code du travail)  ni des patrons de presse qui ne peuvent  déroger à leurs obligations auprès de monsieur le curé et du country club, elles ont préféré anticiper le mouvement et ont déjà bouclé le numéro de demain.  Je vous livre quelques extraits :

Le Figaro du 22/09/2014 : 

Magistral !

"L'ex-président de la république, le visage buriné par deux années de diète médiatique et de retraite quasi monastique, est revenu serein et conscient du rôle essentiel que lui confère la situation catastrophique du pays. Il revient plus calme, plus posé, changé, prêt à affronter courageusement sa défaite de 2012, persuadé de représenter une alternative crédible qui sortira la France du chaos et des émeutes  sanglantes qui menacent chaque jour..."


Le Point :

Il a changé !

Nicolas Sarkozy ne s'est pas démonté devant les assauts perfides du journaliste chargé par le pouvoir socialiste de le déstabiliser. Il a gagné son combat contre lui-même et est revenu calme et posé, dans une attitude gaullienne pour donner sa vision de la France de demain. Une France, dit-il, débarrassée de ce sentiment de mal-être, qui doit retrouver confiance. Et c'est cette confiance qu'il redonnera aux citoyens déboussolés par la politique nulle et  sans cap de Hollande l'usurpateur."


Valeurs Actuelles :

C'est lui !

Nos veilleurs, bible à la main, transis de froid et d'humidité ont vu récompenser leurs prières par l'apparition quasi mystique de ce Nicolas Sarkozy, revenant des oubliettes dans lesquelles le pouvoir de gauche aidé par le syndicat infâme de la magistrature l'avaient précipité durant ces deux dernières années. Mais nul sentiment de vengeance, nulle parole de représailles n'ont émaillé sa douce réapparition. La France a retrouvé son sauveur.

On vit une époque formidable, non ?

jeudi 18 septembre 2014

La classe !


 Mon président.





Edwy en tête du troupeau

Plenel sait. Plenel pense. Plenel donnait son avis ce matin sur Inter : une opinion irréversible et non négociable.

La politique : "Il y a un petit groupe qui a recueilli 5% du suffrage des sympathisants qui a mis la main sur le pouvoir à gauche." 

Un groupe qu'il juge illégitime puisque selon lui l'ordre politique protocolaire et hiérarchique doit suivre les résultats de la primaire socialiste de 2012.  Aubry premier ministre pendant un quinquennat, ouais !

Parceque, voyez-vous, un groupe aussi minoritaire ne peut que mener une politique erratique, non conforme à l'idéal de gauche dont les contours infranchissables intellectuellement ont été décidés par de sombres penseurs qui voient des pauvres partout et qui pensent que ces derniers doivent les aimer malgré eux.


L'Islam : Il n' y a pas de problème lié à l'Islam en France, il n' y a que du ressentiment générationnel et de la pauvreté. Plenel voit encore des pauvres derrière le djihadisme. De la colère sociaaaale des enfants d'ouvriers qui fabriquent nos voitures... qui construisent nos routes"  Plenel vit en soixante dix, à l'époque où le PCF hier faisait les scores du FN d'aujourd'hui... et  avec les mêmes électeurs !

Plenel prend la tête du troupeau:  pêle-mêle sondeurs qui se branlent quotidiennement et s'essuient dans les journaux et les réseaux sociaux foutraques, vraie gauche qui veut mettre le feu au pays et dézinguer l'institution avec un ancien trader à gourmette repenti, la vrai droite tatouée SS qui manifeste avec les curés et l'islamisme hipster proHamas et quenelle, contre les pédés et la ministre "ayatollah" qui veut mettre des tutus à nos garçons. 

Les trente frondeurs à qui on donne 90% du temps médiatique, qui vous expliquent doctement et avec force conviction et deux cachets d'aspirine qu'ils ne veulent pas voter contre le gouvernement pour ne pas se faire sortir du PS et risquer leur peau électorale qu'ils doivent intégralement au parti. Ils ne sont même pas sûrs de monter un groupe parlementaire suffisant pour leur permettre de fronder dans les brasseries de Paris à la note de frais. Chier dans les bottes : oui, cracher dans la soupe : jamais ! Les verts avec un score microscopique qui trouvent tout de même le chemin des ministères pour ensuite mieux déballer dans des livres "vérité". Une ex-concubine hystérique qui se fait du blé en allant faire des selfies avec des enfants qui meurent de faim en Afrique.

Alors le troupeau s'emmerde, fait de la rumeur, amplifie des mots malheureux, surveille les faits et gestes de l’exécutif : qui n'a pas payé son kiné? Qui n'a pas réglé son cordonnier ? Qui n'est pas exemplaire ? Lapidons-les !

Plenel prend la tête du troupeau, guidé par un Sarkozy qui n'en demande pas davantage pour revenir. Revenir pour leur donner ce qu'ils veulent au fond : une affaire par jour, une polémique par jour, un événement, une sortie, un coup de menton, un jogging, du fric, du rêve, du glamour,  de l'autoritarisme et de l'ambition...  tout ce qu'ils aiment détester.

Pourtant hier Valls a fait beaucoup d'efforts  :  il a promis de distribuer du fric et a ressorti Sarko du placard. Il fait du gauchisme correct ! C'est pas formidable ?

samedi 6 septembre 2014

Y a t-il quelqu'un pour soutenir le président ?

Il faut tout de même concéder à la droite sarkozyste que malgré toutes les affaires qui pendent aux honorables et prolifiques roubignoles de son leader, il se trouvera toujours un cercle de soutiens indécrottables et acharnés qui iront défoncer les portes des rédactions pour soutenir leur champion.

La gauche s'est peut-être déniaisée sur le plan économique et sociétal en réformant à rebours de la doctrine qui prévalait dans l'ancien temps dans son camp mais elle reste mijaurée et conne lorsqu'elle tarde à se montrer teigneuse pour défendre Hollande qui, quoiqu'on pense, demeure le principal leader légitime du PS.

Je dénonce le manque de couilles politiques des leaders du PS à venir contredire les éditorialistes qui fabriquent l'opinion et qui se complaisent à fouler au pied nos institutions.

Je dénonce le manque de soutien de ces gens qui ne doivent leur existence politique qu'aux hommes comme Hollande qui ont tout risqué et qui continuent afin donner un sens à la politique et à ce pays. Je dénonce ces gens qui délaissent complaisamment les plateaux télé à la meute des sondeurs qui font et défont l'opinion.

Je dénonce le manque d'honneur de ces caciques du PS, qui ne viennent pas dire aux Français la vérité : que l'ex-compagne jette en pâture le président pour des questions personnelles, pour de l'argent. Qu'elle veut ternir sa réputation d'homme de gauche, ancien élu local et soucieux de ses concitoyen, elle, l'ancienne journaliste people à Paris-Match ?

Que de désertions à gauche pour venir dire aux citoyens toutes les réformes accomplies dans leur intérêt, que les manifs de 50 personnes aux portes de l’Élysée ne font pas une insurrection nationale ! 

Pour les gros malins qui viendront baver ici le fait que leur petit caïd, Sarkozy, avait lui aussi subi les mêmes affres, je dis tout de suite : non ! Pas question !  L'ex avait poussé le curseur de l'affairisme et des casseroles  à un niveau record, inatteignable pour le commun des mortels. malgré cela, il continue à manœuvrer  en coulisse, tirer les ficelles dans les rédactions, les sociétés de sondages pour créer un climat, hystériser la vie politique et tenter la crise de régime pour s'imposer. 

Cet homme ne reculera devant rien pour reprendre ce qu'on lui a pris : le pouvoir.

Je dénonce le manque d'appétit des socialistes, leur manque de férocité à l'égard de leur vrai adversaire. Leur complaisance de petits édiles qui pètent de trouille de se voir démis de leur petits mandats locaux minables, qui pissent dans leurs frocs à chaque publication de sondages.

Messieurs et Mesdames du PS, je vous pisse à la raie.


jeudi 4 septembre 2014

Merci pour cette fumée

Rebsamen devrait être reconnaissant à l'ex-première grognasse d'avoir relégué sa sortie imbécile sur le contrôle des chômeurs à un vulgaire pet de lapin médiatique. François,  sans doute lassé de montrer sa belle crinière grise savamment organisée par un coiffeur de stars has been devant les caméras tous les mois pour annoncer une hausse du taux de chômeurs, a cru intelligent d'aller s'essuyer les pieds lui aussi sur le gouvernement et le président, en ouvrant sa boîte à camembert. Il doit drôlement se faire chier dans son ministère du travail qui ne sert apparemment à rien d'autre qu'à lui procurer à lui un bon travail.

Oui, merci à Valérie de nous occuper les hyènes du paf qui se promènent en meutes sur les plateaux pour dire tout le mal qu'elle pensent de Hollande, l'homme qui pète le matin au réveil avant de se gratter les couilles : aucune classe ! Elles rejoignent ainsi les paquets de fachos dissimulés qui se pavanent dans les chaînes d'info comme Zemmour et Kerdriel de valeurs actuelles qui fait sa Une de Minute traitant une ministre de ayatollah lorsque c'est sa frangine, Boutin qui va chez les barbus d'Iran avec un voile sur sa tronche boursouflée pour faire carpette et demander du fric pour financer sa campagne anti-pédés.

Avec son livre écrit en très gros caractères, elle a su faire oublier Rebsamen qui commençait à attirer vers les médias toutes les pleureuses gauchistes, les atterrés et autres affligés, les boudeuses et les frondeurs. désormais, ces belles consciences pourront à peine couiner un peu car Hollande selon Valoche aurait dit des pauvres qu'il étaient "sans dents" et des politiciens de vraie gauche des "sans couille" ? 

On nous assène que ce ramassis de soupirs de femme trompée est un acte éminemment politique.

La France est donc mûre pour accueillir la droite au pouvoir pour trente ans encore.

Félicitations.

mercredi 13 août 2014

Refiler le bébé aux Kurdes

Ils sont beaux nos ex-premier ministres à venir main dans la main demander au président de filer des armes aux Kurdes au nom de la sauvegarde des chrétiens d'Irak. 

Livrer des armes. Encore.

A chaque fois que l'occident a livré des armes, il n'a fait qu'armer un ennemi potentiel, un adversaire à venir. Aussi loin qu'on puisse regarder dans la triste histoire moderne des livraison d'armes pour des causes soi-disant hautement humanitaires et morales, on se retrouve avec le canon retourné contre soi. 

Aujourd'hui, le monde libre et à sa tête les USA, continue la fuite en avant en refusant de voir la montée de l'intégrisme islamiste comme un danger mondial. Tant qu'il penseront que c'est le problème des Kurdes, des Maliens ou de  je ne sais qui d'autre, les islamistes avanceront et gagneront du terrain jusqu'au jour où il frapperont à leur porte mais  il sera trop tard. Et lorsqu'on a vu ce qui s'est passé en marge des manifs de soutien pour Gaza dans les capitales occidentales, on  peut commencer à se poser sérieusement des questions.

Je n'ai rien contre ces braves Kurdes, mais faire croire qu'ils résoudront à eux seuls la crise grave qui secoue la région est d'une grave naïveté. C'est bien ce qu'on l'air de penser nos pauvres nains politiques comme Dupont-Aignan, Luc Châtel et les trois ex, viennent pleurer pour sauver les chrétiens d'Irak en croyant que fournir des flingues et des pizza au Kurdistan suffira à régler l'affaire. 

L'action doit être mondiale et concertée. Elle doit commencer par l'implication volontaire ou forcée des  pays et des tribus qui font autorité en Islam comme l'Arabie et les Émirats, Qatar etc... Eux seuls pourront disqualifier et discréditer les bandes qui écument le Moyen-Orient et l'Afrique subsaharienne et qui terrorisent les populations. 

Ils font bien des fatwas pour décider de la longueur d'une jupe, alors ils peuvent en faire pour dénoncer solennellement, officiellement  et en des termes sans ambiguïté les exactions des islamistes.

Faire ça c'est déjà les affaiblir financièrement et moralement. Leur ôter une légitimité qu'ils acquièrent par leur avancée. Ensuite, s'il faut des engagements armés, il faudra le faire avec des mandats internationaux. 

On ne règle pas ce genre crises avec Chronopost et des larmes à la télé.

Mais faut pas rêver...




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...