mardi 7 février 2017

La vérité si je mens !

"Avoue ce que personne ne te reproche pour ne pas avoir à t'expliquer pour le reste" Voilà en gros la ligne de défense de Fillon lors de sa fausse conférence de presse hier.

Étant cloué au lit pour cause de crève, j'ai suivi de près l'opération "brouillard sur la France" du candidat LR, et je peux vous dire que ça mal démarré. Les médias avaient annoncé une heure d'émission, entre 16 et 17. Résultat, l'homme arrive devant les micros à 16h15, fait son discours liminaire, 15 minutes et accepte la dernière question à 16h50.

Le demi-millier de journalistes présents, étaient prévenus : pas une question sur l'affaire en cours.... autant dire circulez, y a rien à voir. 

Fidèle à son côté grenouille de bénitier, Fifi l'embrouille a adopté sa posture christique en faisant contrition et en offrant son corps et ses comptes en banque alors que personne ne lui avait rien demandé. D'ailleurs personne ne lui a rien demandé à propos du travail de Pénélope à la revue des deux mondes ainsi que ses liens avec les clients de son cabinet de conseil devenus partenaires une fois premier ministre. 

Personne non plus pour faire remarquer que la dame a gagné insolemment plus que le suppléant de son mari... qui devait certainement avoir moins de compétences qu'elle. 

Non plus, lorsqu'il a osé affirmer sans vergogne : "j'ai décidé il y a trois ans de mettre fin à la collaboration avec ma femme sachant que les français ne comprendraient et que ça pourrait nous porter préjudice" N'importe qui vous dira qu'il n'avait d'autre choix étant donné la nouvelle loi de transparence réclamée par Hollande, votée par la gauche et qui rendait sa situation tout de même un peu louche du point de vue éthique. Plus c'est gros, plus ça passe.

L'illusion fera long feu. Fillon prend ses sympathisants pour des blaireaux, c'est leur problème, mais en avril, c'est les français qui lui montreront qu'ils ne sont pas tous débiles.

Allez hop.... à confesse !


vendredi 3 février 2017

Alternative Facts

C'est bien de cela qu'on essaye de nous persuader dans cette affaire Fillon. La dame admet à qui veut l'entendre qu'elle n'a "jamais travaillé pour son mari" mais ce n'est pas cela qu'il faut comprendre. Bah voyons !

La droite française, FN compris, n'avait de cesse de dénoncer ce qu'elle appelait "la dictature de la transparence" suite aux lois votées après la piteuse histoire Cahuzac. Alors qu'en vérité, elle devrait remercier Hollande, puisque c'est grâce à lui qu'ils vont finalement rechercher un candidat au dessus de tout soupçon pour se refaire une virginité.

Faut admettre que cela va être coton d'en trouver un avec le cul propre à LR ! C'est sans doute pour cela qu'ils mettent autant de temps pour dézinguer définitivement Fifi : ils font le tour de toutes les déclarations d'intérêt et de patrimoine. Dictature de la transparence je disais.

En attendant, ils nous font du Trump qui qualifia de "vérité alternative" le fait que pour lui, l'affluence à son intronisation fut un record absolu malgré toutes les photos qui montraient le contraire.

La dame du FN, à l'instar du probe de la Sarthe, se trouve aussi empêtrée dans une pitoyable histoire de petits sous, grattés impunément sur le dos du contribuable. 

C'est tout de même paradoxal pour des gens qui nous promettent toujours moins de moyens de l'état, qui veulent en réduire le budget au maximum voire de sortir de l'Europe. A force, ils n'auront plus rien pour payer leurs conjoints et proches pour glander tranquillement.

La droite devient un ramassis d'escrocs à la petite semaine, pitoyable et sans honneur !

lundi 23 janvier 2017

Tout ça pour ça

Le parti socialiste, vient de confirmer à ceux qui en doutaient encore, qu'il est devenu un panier de crabes malfaisants. Il s'est tiré une dernière balle fatale dans le pied en tuant définitivement ses chances de revenir aux manettes en 2017. 

Le peu d'électeurs de cette primaire pitoyable, y sont allés en traînant les pieds sachant pertinemment qu'aucune offre ne saura réunir les 30% des français qui permettraient de les maintenir au second tour... et que dire des 51% de la finale ?
 
Le groupuscule d'excités, menés par Montebourg ont réalisé un travail de sape depuis le début du quinquennat de Hollande et ont juste réussi à renforcer la droite dans l'illusion qu'elle voudrait donner que la gauche ne sait pas gouverner...ce qui est faux (mais pas complètement). Tout ça pour en arriver à un résultat risible et un ralliement d'une rapidité qui confine au grotesque.

Les socialistes ont fait seppuku le jour où, contre toute logique politique et en dépit de bon sens commun, ont décidé de monter cette parodie de primaire, qui n'est que précipitation et désorganisation, contre un président sortant.... de leur propre camp ! Erreur fatale ! Au lieu de resserrer les rangs autour du président et lui proposer des alternatives pour continuer de relever la situation de la France après le quinquennat de malfrats sarkozystes qui ont plongé le pays dans le doute et l'ignorance, les petits imbéciles pompeux n'ont écouté que leurs rancune et leurs petites ambitions inutiles. 

Remplacer François Hollande par Hamon... ils sont sérieux, là ?

Ralliez-vous et (ou) mourez ! 

Voilà en gros ce que leur propose la réalité politique de la gauche en France aujourd'hui. 

Alors le petit gagnant de cette mascarade d'autosatisfaction pathologique devra bien réfléchir avant de se mettre derrière Macron ou Mélenchon.

En ce qui me concerne, le choix est déjà fait... et je pense que le président sera d'accord avec moi.

En attendant, le monde politique tremble dans l'attente de la décision de ralliement de Benhamias.... brrr!

mardi 17 janvier 2017

Ah oui... bonne et heureuse année !

Désolé, j'ai mis un peu de temps pour vous faire mes vœux, mais il n'est jamais trop tard pour avoir une dernière pensée heureuse avant l'hécatombe de merde qui va nous tomber sur le coin de la gueule. Du jamais vu !

A commencer par l'homme orange qui disait choper les meufs par la chatte mais qui s'avère fermement tenu par les couilles par les services russes et leur patron le riant Vladimir. Donald  le maître du monde devra faire carpette devant lui et l'aidera à tuer les dernières démocraties qui défendent encore le monde libre, la culture et la laïcité. 

Une ligue qui pue du cul se met en place doucement, comme un dépôt de chaudes déjections au fond d'un chiotte turc d'une gare de la banlieue d'Ankara.

Fillon ou la blonde à papa chez les franchouilles, la prime ministre sinistre des rosbifs, le clown Beppe chez les ritals, les pectoraux à Vladimir le ruscoff, le goret amerloque, le constipé d'istamboul chez les turkish, le dadais sanguinaire en bougnoulie syrienne et ses mamans à barbe chez les ayatollahs sans oublier le serial-killer phillipin. 

Le monde ne va pas tarder à ressembler à un cloaque fumant défendu par des dégénérés armés jusqu'aux dents.

Heureusement qu'on a Benhamias, Guaino et Dupont-Aignant pour nous faire un peu marrer !

Putain....bonne année !

jeudi 15 décembre 2016

François Fuyons

L'homme qui ne desserre jamais les sourcils a fini par craquer le slip et retirer piteusement son projet de laisser crever aux portes des hôpitaux ceux qui n'ont pas de mutuelle.

François a promis le retour à la France éternelle, surtout celle du moyen-âge avec ses nobles vivant dans les manoirs de la Sarthe et les indigents qui pourrissent dans les hospices grouillant de vermine où les médecins sont remplacés par des curés et les médicaments d'eau bénite.

Mais François avait tellement bien parlé à la droite réac et bourrée de thunes qu'il en a oublié tous les autres, les peigne-cul, les traîne-latte, les pousse-mégot de la droite et du centre. Il doit sortir les parachutes pour freiner sa fulgurante propulsion dans les primaires de droite.

Il est obligé de mettre de l'eau dans son picrate et reculer devant les engagements pris devant les costards à rayures et les fourrures à bagouze juste le temps d'une élection, il remettra ensuite la France sous la soutane, virera les millions de fonctionnaires, flics, profs, juges, infirmiers pour que ses amis ne payent plus l'impôt.

Finalement, je croyais que Sarkozy aurait été pain béni pour faire gagner la gauche, mais je n'avais pas vu qu'il y avait pire. Car tout bien réfléchi, lui n'aurait jamais baissé le slip si vite et si ostensiblement. 

Alors, vive Fillon qui n'a besoin de personne pour le ridiculiser. Pas encore élu et déjà reculu !

jeudi 8 décembre 2016

Cahuzac ? Un amateur !

"une faute pénale d'une exceptionnelle gravité, destructrice du lien social et de la confiance dans les institutions."

Rien que ça !

Les connards de tous bord, viendront encore chier leur bile sur le quinquennat après cette décision qui "honore la justice" et met à mal l'exemplarité et le sens de l'état prônée par le chef de l'état. 

Je rappelle que Cahuzac a été viré rapidement du gouvernement et avait fini par avouer. 

C'est vrai qu'à droite on ne fait ni l'un ni l'autre, et j'espère que la même justice s'honorera à défendre le "lien social" en s'intéressant davantage à toutes les casseroles qui volent en escadrille au-dessus du gang LR.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...