jeudi 30 juin 2016

La bite sous le bras

Bojo le clown pitoyable a baissé son froc et refuse d'endosser le Brexit dont il fut un des initiateurs. Il a opéré un revirement mémorable et renonce à remplacer Cameron.

Il est à l'image des beaufs qui l'ont soutenu, effarés devant ce cadeau encombrant qui leur tombe du ciel. On dirait un électeur de Menard qui trouve un bouquin sans images à colorier sous son sapin.

Du coup les angliches se font niquer au foot, se font larguer de l'Europe et ne trouvent plus personne pour nettoyer les chiottes.

J'adore ces cons !

samedi 25 juin 2016

The big hangover !

C'est bien ainsi qu'on dit "gueule de bois" en rosbif. 

Bon, je vous avertis, depuis que j'ai fermé mon compte twitter, je vais revenir en masse sur ce blog qui avait tendance à festonner ses toiles d’araignées dans les coins. Ce n'est pas à vous, déjà abrutis par ce média qui n'a rien de social, que je vais apprendre que cet oiseau bleu de malheur ne draine que des enculés de leurs race qui en 140 caractères vous expliquent pourquoi il faut tant détester son prochain. Une autre partie s'employant avec précaution à se mater le cul devant une glace en se tapant une bonne pignole.

Comme je suis pour l'apaisement et la concorde, je prend mon temps pour tenter de vous expliquer pourquoi il faut piétiner les cons de tout bords, comme je le fais si bien depuis 2009 (putain 7 ans !)

Voilà donc une occasion inespérée pour moi de donner suite à mon précédent et brillant billet tant ces bœufs rosâtres aux dents chevalines sont prévisibles. 
 
1- Ces cons se demandent s'ils ont bien fait de donner leur précieux avis dont finalement tout le monde se fout. Faut toujours remettre les décisions importantes au lendemain de cuite. Aujourd'hui les classes "populaires" se demandent pourquoi Nigel Farage se retrouve dans leur lit le lendemain de grosse murge de promesses de fortunes redistribuées en fish and chips à volonté et écran plats 4mX3 (oui laisse, j'adore la caricature). 

2- D'ailleurs ce con d'ancien trader à qui il ne manque que la dentition tabagique et une moumoute blondasse pour ressembler à la fille à son papa borgne l'annonce dès le lendemain, et partout : Ces cons de pauvres, sont vraiment cons !"

Voilà. 

Les anglais l'auront dans le fion bien profond, mais ils pourront se consoler d'avoir une belle couine qui se pavane dans un carrosse en or et un premier ministre qui a une tête de brosse à chiottes.


vendredi 24 juin 2016

Le peuple a roté

Si tous les populistes du monde se donnaient la main, ils formeraient une belle traînée marronnasse qui pue depuis la moumoute blonde du Donald au musculeux et si viril tsar de toutes les Russies, en passant par le pouilleux Boris Johnson, la cagole du Vaucluse ou l'insoumis à dent creuse, les clownesses italiennes jusqu'au nouveau président de l'Autriche. 

Beau Danube bleu nous voilà !

Le populo rosbif aurait fait un vote de contestation, selon les observateurs. A noter que celui-ci, à l'instar de son correspondant franchouillard, le beauf qui rote surtout le rouge, éructe son bon sens qui ne trompe pas avec de la bière lorsqu'elle ne lui jaunit pas le devant du slip.

Vive le peuple insoumis et la liberté ! 





mercredi 8 juin 2016

Zlatan, cet autre insoumis

Pendant que Méluche s’apprête à griller ses dernières merguez pour fêter la victoire de son copain trader à Rolex, un autre homme du peuple recueille l'attention de quelques médias bienveillants qui, il faut l'admettre, finissent par taper dans n'importe quelle poubelle pour dénicher le rat qui dira du mal du président.

Et ils sont nombreux en ce moment. C'est la mode.

Je ne cesserai d'affirmer que c'est toujours l'intello qui va au foot et jamais le contraire. La preuve en est cette interview fascinante de bêtise (de part et d'autre)  d'un quotidien qui parfois fait des poussées populo lorsque le temps le permet. L'Euro de foot lui permettra de faire coup double. 

Le journalisme dévoie son droit d'informer en droit au bashing tout comme le syndicaliste CGT dévoie le sien de faire grève en droit à l'opposition idéologique systématique.

C'est mal.

Les esprits chagrins et autres pisse-vinaigre pourraient venir ergoter en rappelant que je (nous) n'avions pas été très tendres avec le nain malhonnête. Faut dire qu'il l'avait un peu cherché avec le Fouquets, le yacht, la CB de Carla, l'airbus, l'augmentation du salaire, et j'en passe des centaines d'autres. 

Sans compter le bilan économique qui, à l'évidence, sera meilleur avec Hollande.

Mais de toute évidence ça ne compte plus.  Ce qui compte, c'est la petite fierté du Tartarin à moustache et l'avis du camarade Zlatan ! 

Question de convergence des luttes.

lundi 6 juin 2016

Le temps des pitres (va fanculo)

On pensait en avoir fini avec les clowns pathétiques du genre Bush, Sarkozy, Berlusconi. On a cru que les peuples avaient compris que cette engeance à gourmettes et à pétasses ne pouvaient rien pour eux puisqu'ils étaient fondamentalement incompétents et inutiles.

Mais voilà...

Après un court répit, grâce aux cons occupés à regarder le gros cul de Kim Kardashian et faire des selfies, nous pûmes espérer un léger retournement avec une génération un peu plus sérieuse composée d'Obama, Hollande et Renzi.

Las, revoilà les pitres.

Aux USA, Trump qui représente la lie politique absolue viendra présider au destin du pays le plus puissant du monde. En Italie, le clownissime Beppe Grillo fait voter les Romains sur sa pouliche et en France, Jean Luc Mélenchon rameute les neuneus pour faire élire l'impayable Sarkozy.

Putain !

jeudi 26 mai 2016

Avanti popolo !

En ces temps de luttes (finales j'espère) il est de plus en plus fréquent de voir des gens au milieu des manifestations entrain de filmer ou bien de photographier à tout va. 

Tout comme le syndicalisme du même nom, le reportage terrain en carton-pâte diffusé en direct sur les réseaux socials, fait du jeune baroudeur à keffieh Dolce & Gabbana un nouveau héros. Avec un peu de chance, ses photos choc seront rachetées par une agence chic, ce qui lui permettra de passer quelques jours à Ibiza sans demander de l'argent de poche à papa.

A moins que ces reportages parfumés au lacrymogènes ne soient juste un moyen d'animer les soirées branchées. A l'instar de leur glorieux modèle, le philosophe à chemise immaculée et échancrée jusqu'aux couilles, ils pourront sans craindre le ridicule, se targuer d'avoir, sinon risqué la vie, au moins essuyé une crise de larmes.

Le syndicalisme à papa vit ses derniers soubresauts. Il vient de perdre son dernier crédit avec la blocage de la parution de la presse car elle refuse de publier un tract à la gloire de papy-moustache. La situation est d'autant plus risible que nous n'avons enregistré aucune réaction scandalisée du camarade Edwy contre cette intolérable atteinte à la démocratie.

Il serait temps de ranger les ballons rouges, les cassettes de chants soviétiques et laisser enfin se reposer bella ciao qui en a plein son vieux cul tout ridé.

Allez, adieu et bon débarras !

dimanche 15 mai 2016

Victoire !

L'occident démocratique a infligé une sévère correction à Poutine avec la victoire sans appel de Jamala la chanteuse ukrainienne qui a défait la Russie. 

Ça s'arrose comme dirait un gros poivrot de mes connaissances.

Piètre satisfaction dont se targuent d'inutiles commentateurs français.

L'homme fort du Kremlin doit trembler... de rire devant cette preuve supplémentaire de l'incurie imbécile de cet occident fat et tellement droit dans ses bottes démocratiques.

Envoyons lui les décibels hurlantes pour lui faire payer l'annexion de la Crimée, la guerre en Ukraine, les complicités criminelles en Syrie... il ne s'en relèvera pas.

Tiens Wladimir machin, prend ça dans ta face !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...