mardi 28 octobre 2014

Un retour de fronde, ça fait mal à la gueule ?

Moi je croyais que le retour de Sarkozy allait enflammer la droite et la remettre sur ses béquilles pour repartir au combat. Alors que le type fait une tournée provinciale digne des papys du rock : nostalgie et cheveux bleus permanentés world tour. Ne manque plus qu'une conférence Costa Croisière pour compléter le triste tableau de ce naufrage politique et une belle mise en examen. Mais que branlent Juppé et Fillon, bordel?

Normalement, il devraient être sur tous les fronts, assemblée et sénat pour damer le pion au gouvernement, s'opposant à un François Hollande au plus bas des sondages ? Même la fille du borgne sensée être "aux portes de l’Élysée" grâce au raz de marée de deux  ou trois maires élus par fraude présumée et un ou deux sénateurs arrangés à la sauce Guérini, même le FN donc n'a pas les personnels suffisants pour monter une vraie opposition à l'exécutif. Une blonde "chti à las vegas" et un avocat véreux même pas encarté : c'est franchement pas lourd pour bien faire.

Alors que reste-t-il pour honorer notre démocratie d'une opposition digne de ce nom ?

Oui, vous avez deviné : ceux qui dézingueront le premier ministre et qui discréditeront définitivement le président, ce sont les socialistes eux-mêmes. Organisés en bataillon serré, il parasitent les médias, sillonnent les rédactions, convoquent les experts, éditorialisent et commentent. Delphine Batho qu'on retrouve partout, se chicorne avec le brillant Hamon qui pousse du coude Baumel qui tergiverse et jette dans le fossé Duflot qui grince comme une roue coincée pour couvrir les meuglements du bel Arnaud, qui viendra avec son propre opuscule de 800 pages de écrit par des nègres dont les affaires marchent du feu de dieu en ce moment, pour écraser définitivement toute velléité de domination dans la fronde puisque c'est lui qui a la plus gros melon.

Vu autrement, et étant profondément de gauche, je pourrais aussi être positif et voir cette opposition comme un chance car elle est de gauche, progressiste et portée par des gens intelligents et instruits, deux qualificatifs qu'on pourrait difficilement prêter à Morano et Estrosi,par exemple.

Mais je n'y arrive pourtant pas, lorsque je vois d'anciens ministres retourner leur veste et crier au péril républicain contre un gouvernement qu'ils avaient quitté à peine trois mois avant. D'anciens ministres de l'économie cracher finalement sur une politique économique dans laquelle ils avaient participé activement et échoué. Un ancienne ministre écolo qui flingue sa successeur pour lui avoir refilé le bébé d'une écotaxe qu'elle a été incapable de gérer correctement. Je ne parle pas des livres qui sortent en rafale pour surfer sur la vague Triermachine et la Delphine Batho qui s'abstiendra de voter le budget de la sécu car elle devra impérativement aller voir des films ornithologiques. Harpie crieuse  imbécile, ça existe ça comme variété d'oiseau ?

Quant à la petite friture qui s'abstient et qui vient vous expliquer doctement et avec beaucoup de parfaitement que voter contre c'est prendre le risque de sortir du parti alors que ce dernier a besoin d'eux. Qu'ils en sortent et on verra qui avait le plus besoin de l'autre. 

Pour le moment, en craignant pour leur petite place étriquée de député maire de leur douar minable de province, ils mettent en  péril l'intérêt de tout un pays en aidant à remettre un escroc patenté à sa tête. 

(Même si ma dernière assertion contredit le début de mon propos sur Sarkozy. Enfin, je dis ça pour les chipoteurs et autres éventuels emmerdeurs qui aiment bien sodomiser les petit insectes volants)

dimanche 26 octobre 2014

Redressons Carrez!

Ce qui devait arrivu arrivit et la loi sur la transparence des élus commence à tacher les slips de certains parlementaires bien sous tous rapports comme ce Gilles Carrez, qui a un CV long comme mon bras.

Gilles, rapporteur général du budget et grand donneur de leçons d'économie qui claquent au vent. fervent pourfendeur de l'ISF dont il avait lui même introduit une loi pour en remonter le niveau de déclenchement. 

Gilles, déjà montré du doigt (celui du milieu qui pue le fion) pour avoir largement arrosé sa circonscription du Perreux-sur-Marne avec sa réserve parlementaire d'un montant ébouriffant de 3.850.000 euros. Mais quel élu du peule ne le ferait pas dans l'intérêt de ses ouailles, hein?

Gilles a donc "omis" de déclarer l'ISF pourtant modifiée par Carrez depuis trois ans. Tssssss ! petit cachottier va ! Alors phobie administrative, ou acharnement médiatique ?  C'est quoi la parade cette fois-ci ? Le pouvoir socialiste illégitime qui s'attaque aux hommes d'état de droite ? Le mur des cons ? La  nouvelle dictature de la transparence ?

Quitte à y laisser quelques plumes comme ce minable de Thévenoud, c'est sous l'impulsion de François Hollande que cette loi sur la transparence des revenus des élus a pu voir le jour et elle pourra enfin lever le voile sur des pratiques malhonnêtes de certains élus qui profitent du système tout en donnant des leçons de virginité. Redonner du crédit à la politique et à ceux qui la portent pour ne plus laisser les gens se laisser dévoyer par les populismes crasses.

Et ce n'est certainement pas un Nicolas Sarkozy,'homme qui traîne des formidables casseroles, qui dîne chez Balkany et qui voudrait supprimer les juges qui aurait pu encourager et mener au bout de telles réformes.

On sait maintenant de quel côté est le courage politique et de quel côté sont les escrocs. Les français apprécieront le moment venu.


vendredi 24 octobre 2014

Calais, le dialogue à distance

Comme aucun de mes confrères blogueurs, occupés à roter leur bière pour les uns et à ériger une statue à Filoche le zorro des stations-service pour les autres, n'en parle, et qu'il faut bien que quelqu'un s'y colle quitte à sentir des doigts, J'ai décidé de vous dire quelques mots sur ce qui se passe à Calais. 

Ce qui arrive là-bas, on aurait tort de le prendre à la légère car la fille du borgne est la seule à s'y être rendue pour faire une pêche électorale miraculeuse.

Voilà deux ou trois jours que les média en boucle, les préférés des français qui passent leurs temps au bistro à élaborer des stratégies économiques et des éditoriaux politiques, quand ils ne font pas comme Guaino et sa petite copine Zemmour, du charabia pseudo historique, ces honorables cloaques télévisés, disais-je, montrent des scènes de guérilla urbaine dans cette riante bourgade de Calais, comme un avertissement en gros rouge qui tache du débarquement imminent de la blonde tabagique.

Des commerçants excédés, de l'insécurité, des rues désertes, des parcs d'enfants investis par des dizaines de migrants africains qui attendent l'occasion de se faire la belle au pays de Cameron le joufflu. Voilà ce qui tourne en boucle entre deux reportages sur ebola.  Ce qui fait beaucoup.

A quoi rime  l'abandon de cette partie du territoire par les autorités compétentes ainsi que la presse du même nom ? 

Sarko au sud, LePen au nord : une conversation de vive voix à mille kilomètres de distance pour se disputer une charogne puante.

Pourquoi personne ne s'est déplacé pour traiter cette affaire dans l'urgence et  le respect des droits de tous : citoyens et migrants? 

vendredi 3 octobre 2014

Rassurons les familles

Manuel Valls aime tenir le rôle de gendre idéal. Le beau-fils parfait qui voudrait plaire à sa belle-maman restée très bandante malgré les rides. Freud a dû beaucoup écrire là-dessus, alors j'arrête là mon intrusion dans le monde de la psychologie de comptoirs.

La veille d'une manif pour tous annoncée comme une vague bleue et rose cucul la praline, foulard Hermès et bouche en anus de vache hémorroïdaire, il accorde une interview au journal catho pour "rassurer les familles" sur les intentions de la France concernant la GPA. 

Je peux comprendre l'aspect, disons, intime de la démarche d'un type bien sous tous rapports mais qui garde au fond de lui cet attachement tout ibérique à la morale traditionnelle judéo-chrétienne qui consistent à vouloir se taper la vieille par charité, marier la bigleuse pour niquer sa frangine, aimer sa patrie adoptive et en être fier. L'effort important qu'il doit faire chaque jour pour assurer une charge pas facile.  Je trouve tout de même que Manuel tombe facilement dans la complaisance inutile. Je m'explique :

La manif pour tous a clairement connu un regain de confiance grâce au retour de Sarkozy. L'agitateur est revenu pour prendre la tête de la seule cohorte encore compacte et cohérente que la droite peut présenter face au gouvernement. Si en plus elle contient la composante crâne rasé main dans la main avec les sœurs musulmanes voilées en plein "petit jihad" la boucle est bouclée ! Son parti est disloqué et disqualifié. Les ennuis judiciaires affluent. La manif pour tous est sa seule bouée de sauvetage car elle fédère son camp.

Au lieu d'être dur et stratégique en dénonçant la manipulation des français par l'ex, Manuel comprend et veut rassurer les "Familles". D'ailleurs pourquoi utiliser ce terme de bienpensance modernouille de droite ? Les autres compositions ne doivent pas mériter le sigle "famille", A.O.C délivrée par le Vatican ou un autre organisme certifié casher et hallal?  

Je peux comprendre que Manuel se mette dans le sillage proche de Sarko afin de se mettre sur les rails contre lui en 2017, mais attention, le vrai challenger n'est peut-être pas celui qu'on croit. De toutes les façons quoiqu'il fasse, quoiqu'il dise, du fait d'appartenir à cet exécutif , Manuel n'aura aucune chance aux yeux de ces "familles". 

Sarko a disqualifié d'avance les socialistes, dès 2012. Le jour de sa sortie de l’Élysée, il a déclaré  le président Hollande illégitime et son action, nulle et non avenue. Cet exécutif n'est attendu ni sur les chiffres du chômage ( la preuve : il a baissé en Aout et rien n'est venu remonter la soi-disant courbe de popularité) ni sur les résultats économiques (personne n'a rapporté la baisse du déficit commercial, le remontée de compétitivité etc...) ce gouvernement n'est attendu sur rien par la droite de ce pays, puisque d'emblée il a été déclaré  forfait. Pourquoi alors rassurer les "familles" puisqu'elles n'en ont rien  à foutre ?

Hollande et Valls ne sont attendus que par leur capacité à résister aux manœuvres de déstabilisation de la droite, ils ne doivent réserver leur forces qu'à contrer les coups de boutoir des imbéciles. La France restera à jamais prisonnière de cette horde de cons qui lui pompent tout le peu d'énergie disponible pour avancer : familles, bonnets rouges, casseurs de portiques, agriculteurs pyromanes, notaires sans cravate, taxis, camionneurs, chauffards...  

Ils me fatiguent.



lundi 29 septembre 2014

Jephan de Villiers

Jephan est un artiste que je ne connais pas personnellement. Je connais son travail d'artiste par hasard, par un séjour à Paris ... à Belleville plus particulièrement où j'ai eu la chance de vivre quelques jours chez l'amie d'une amie qui possède des livres écrits sur lui et quelques uns de ses personnages énigmatiques planqués dans des boîtes en bois.

Je parle de "travail" d'artiste, mais ce qu'il fait n'est pas un travail. C'est tout ce que j'aime dans l'art, cet art qui vous remue, qui vous regarde au fond de l'âme et qui vous questionne.

Pourtant à regarder les étranges créatures, on leur trouve la même expression: un visage de cire démultiplié par dix, vingt, cent... Vincent sans oreille. Des faces rondes comme des pleines lunes tristes, avec des yeux comme des points. Agrandis par une cavité orbitale qui les fait ressembler à des oiseaux de nuit. 

Des corps semblables à ces oiseaux morts qu'on retrouve à la fin de l'été, secs et légers, dissimulés dans  l'herbe. Des êtres qui avancent dans une longue procession biblique, un péplum silencieux de l'humanité en déshérence.

Des corps sans membres, recouverts d'un large pan d'on ne sait quoi, tassés, collés les uns aux autres, les visages tendus dans la même direction, vers les mêmes peurs. Une tribu primitive  planquée au fond d'une grotte sombre et qui attend une éclosion.

L'éclosion d'un œuf qui a été traîné pendant des siècles par leur parents et leurs grands-parents, de grotte en grotte de peur en peur. Un œuf sur lequel il est écrit des choses que nul ne peut lire.

Jephan dit qu'il a créé parce qu'il se perdait dans la forêt d'automne de son enfance.

C'est peut-être aussi pour cela que j'aime bien ce qu'il fait. 

Allez voir !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...