dimanche 19 juillet 2015

Frangy-en-Grèce

Arnaud Montebourg recevra cette année pour sa fête de la rose, l'éphémère ministre grec de l'économie.  Mais attention pas question de choper le melon pour Nono qui assure : 


Rien que ça !

En tout cas,  Benoît Hamon semble apprécier modérément le redimensionnement mondial de Nono, car il a d'ores et déjà annoncé qu'il ne viendrait pas à la fête. 

Arnaud va-t-il nous refaire le coup de la carte postale? Après l'ascension de sa montagnette en tenue de scout en mai dernier, il nous fera le big envoi par avion en recommandé avec A/R depuis Frangy avec la nouvelle pointure mondiale du frondisme gouvernemental. 

La photo sera belle et elle fera sûrement enrager les camarades de gaugauche et de vrauche qui en sont restés à la fronde traditionnelle à la papa et qui en has-been pitoyables, continuent à soutenir Tsipras le social-traître. Quant à ceux qui continuent à porter la cravate... relégués !

Frangy sera à la pointe et servira de lanceur de tendances politiques. Une nouvelle donne internationale So chic y verra le jour pour faire trembler les créanciers européens.  Il pourront même s'adjoindre les services de DSK qui bouge encore et qui leur apportera sûrement son expertise mondiale particulièrement appréciée à New-York.

Ils pourront tous trois admirer depuis Frangy ceux qui bossent vraiment, ceux restés au fond de la mine et qui continuent à  turbiner pour trouver des solutions viables et négociées pour leur pays et pour leur concitoyens.

Au moins il boiront un coup à leur santé. 

jeudi 16 juillet 2015

L'Hellène et les garçons

Vous croyez tout de même pas que j'allais passer mon tour et ne pas vous infliger mon avis sur la crise qui secoue la Grèce et la vraie gauche française.

Oui parce qu'il faut l'admettre, la vrauche ne sait plus où elle habite depuis que le camarade Tsipras a tourné casaque en devenant socio-traître (lui aussi). D'ailleurs, la rue s'organise (avec Mélenchon) pour réclamer la tête du traître. Comme quoi, on trouvera toujours plus de gauche que soi. L'Alexis a été porté à la droite de l'échiquier politique de son pays par ses propres partisans (on n'est jamais trahis que par les siens) qui lui ont reproché d'avoir convoqué un referendum et d'avoir soutenu le non qui en est sorti gagnant pour ensuite signer le même accord en pire et ce avec une majorité écrasante des députés.

Compris ?

Le grecs auraient inventé la démocratie  vers -750 mais la vrauche voudrait la réinventer en 2015.

Qu'on se méprenne pas sur mon compte : je soutiens à fond le peuple Grec. Enfin... ça dépend lequel. Par exemple, j'exclus de ce soutien tous ceux qui depuis des décennies ont instauré une économie parallèle, se sont exempté d'impôts et ont fait fuir des capitaux. Un peu comme en France, les coupables de ce genre d'agissements mériteraient l'opprobre et quelques coups de pelle en travers de la gueule. La différence entre les deux pays, c'est qu'en France on fabrique du camembert et on ne casse pas la vaisselle quand on est content. 

Quant à la démocratie, certains voudraient la confier au référendum. Achtung ! L'outil référendaire n'est souvent qu'une manipulation de l'opinion publique à un moment précis, soumis à un événement particulier. L'expression ultime de la démocratie reste et restera le vote. Il sert souvent à désigner des hommes et des femmes qu'on juge apte à prendre des décisions. Et c''est justement ce qui va perdre le camarade Alexis. Il a été élu pour décider et il s'est avéré incapable de le faire une fois au pied du mur. Alors de grâce amis vrauchistes, restez dans votre coin à émettre des fatwas à la yakafocon et ne cherchez pas à prendre des responsabilités si c'est pour les remettre à chaque fois sur la balance du référendum.

La pratique du pouvoir nécessite des aménagements que votre pureté d'âme et vos principes moraux sont incapables de supporter. Restez en dehors de tout ça et laissez-nous bosser.


dimanche 28 juin 2015

Sauvons l'économie tunisienne

C'est l'expression effarante qui revient dans les propos des personnes interrogées après la dernière tuerie en date dans ce joli pays. "Ils font cela pour tuer l'économie".

Euh... ils font aussi cela pour tuer sauvagement un maximum d'européens je crois.

Les derniers touristes téméraires qui par soutien ou simplement manque de pognon, avaient voulu "sauver" l'économie de la Tunisie ont été criblés de balles et les autres fuient le pays. Je crois que l'économie d'un pays, reposant uniquement sur des promenades à dromadaire sur les plages, quelques babioles fabriquées en Chine, des tapis et des babouches, ne vaut pas la peine de se faire crever la paillasse, toute fraternité et solidarité mise à part cela dit.

J'estime que la Tunisie est le seul pays arabe qui s'en sort plutôt bien, politiquement parlant, mais il reste que n'importe quel étudiant salafisé peut trouver une mitraillette et se mettre à défourailler dans le tas. De plus, le pays serait un des plus gros fournisseurs de personnel à daeche. Alors il y a comme un problème qui ne se résoudrait pas à coups d'énoncés et d'invocations d'ordre économique.

Avant de penser "économie" ils devraient plutôt trouver le moyen de s'entendre avec leurs voisins et les persuader de constituer une force régionale pour repousser les islamistes armés qui prolifèrent. Mais avant ça, mettre un peu d'ordre et de cohérence dans leur police qui au lieu de protéger "l'économie touristique"  se transforme en milice islamique des bonnes mœurs et passe son temps à traquer les éventuels contrevenants au ramadan en opérant des descentes dans les cafés ouverts le matin. 

Les cafés ne feraient-ils pas aussi partie de l'économie du pays ?

Allez ! Solidarité quand même, les gars !

jeudi 25 juin 2015

Lettre d'Agnès Saal aux taxis

Chers taxis, très chers amis. Il est inadmissible que ce gouvernement socialo-libéral ne reconnaisse pas vos mérites et votre rôle essentiel dans le bon fonctionnement de ses propres institutions. Il faut qu'ils sache que certains hauts fonctionnaires seraient absolument incapables de mener leurs missions à bien si vous n'étiez plus.

J'ai soutenu avec vigueur en payant de ma personne votre combat contre les VTC, aujourd'hui j'accompagne votre montée aux barricades contre les pouilleux d'UberPop. Qui sont ces gens qui veulent mettre à terre votre noble profession ?  Certes, vous refusez les forfaits aéroports, ne voulez pas entendre parler de nouvelles licences pour garantir la bonne revente de la vôtre, d'aider à charger les bagages malgré la surtaxe, refusez le sourire et arrondissez facilement les sommes mais ce ne sont pas des raisons suffisantes pour nous obliger à monter dans des bagnoles lambda et nous infliger leur propreté et la bonne humeur agaçante de ses conducteurs pour une somme minable ! Mais où va-t-on si on doit faire des notes de missions a 12, 35 euros par jour ? C'est un scandale !

Oui brûlons les Uber, les VTC, cramons les applications et interdisons les smartphones. Anéantissons la concurrence déloyale des pauvres, ensuite foutons le feu aux bus de la RATP les métros et les salauds de libéraux du RER qui font un beau gâchis en transportant tout ce bétail à vil prix, pas même remboursable sur les deniers de l'état.

Oui, transportez-moi ! Des milliers de fois par jour et surfacturez à donfe, c'est Marianne qui raque !

Soutenez-nous comme on vous soutient. 

Bises.

dimanche 21 juin 2015

Ici Radio des Blogueurs...

Quoi de mieux que le jour de la fête de la musique pour mettre sur ce blog l'excellente radio des blogueurs ( regarde le beau logo à gauche... oui, là !) saison VI que le camarade Lolo avec ses yeux gélatine et sa tête de Zan  met en place pour égayer vos longues heures dans les bouchons sur la nationale 7... tiens, à ce propos,vous la connaissez celle-là ? Fred lui, il doit connaître.


vendredi 19 juin 2015

Jamais content

Il a raison Jegoun, faut pas laisser un blog sans billet du jour surtout quand c'est la droite et ses petits cousins de province de vraie gauche qui vous en fournissent la matière.

Pendant que le cerveau de Sarkozy continue à fuir, le même canard de droite, nous apprend que l'intérim reprend en France, que la croissance est revue à la hausse ce qui occasionnera une baisse intéressante du taux de chômage en France.

Il s'en trouvera toujours quelques pisse-froid de gauche (voir commentaires chez The Fat) qui hurleront au bidouillage des chiffres qui nous attend parce que blabla-bla... 

Ce qui est le plus étrange, c'est que les mêmes ne dénonçaient pas un bidouillage des mauvais chiffres successifs annoncés chaque mois depuis trois ans maintenant, ce qui renforce mon idée que la Vrauche se félicite finalement que ce gouvernement échoue et ne souhaite pas que FH réussisse son pari d'améliorer les conditions des travailleurs Français.

De mieux en mieux.


jeudi 18 juin 2015

L'alacre qui s'ignore

Comme de coutume, c'est encore Yann Barthès avec son petit journal de canal qui ont travaillé sur les images de la rencontre de François Hollande avec Bouteflika, le président des Algériens. Ils ont analysé la mascarade médiatique habituelle qui entoure les images des dernières apparitions d'icelui.

Comme d'habitude, on y voit un type aux traits figés, aux yeux exorbités et ahuris, comme manipulé telle une marionnette par un général moustachu qui tire tantôt la ficelle de la main droite, tantôt celle de gauche, ensuite rideau. Les organisateurs du cirque ont carrément éteint les projos ( véridique!) pour que nul ne puisse filmer davantage l'agonie d'un homme qui préfigure le désastre de ce pays.

Que dire ? Si j'étais croyant, j'aurais peut-être invoqué la charité pour qu'on laisse en paix cet homme, mais comment avoir une quelconque empathie avec un type qui à l'article de la mort, décide de dépouiller une dernière fois son propre pays d'un milliard de dollars pour se construire un tombeau ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit à propos de la méga-mosquée qu'il fait ériger à sa gloire pendant que ses compatriotes vivent dans la misère et la crasse.

Que dire de ce régime où la corruption et le mensonge sont érigés en principes fondateurs, où on donne des gages à un milliard aux islamistes et dans le même temps, on fait mine d'en éradiquer quelques dizaines par an pour complaire à une Europe angoissée.

J'entendais dire que ce pays était au bord de l'explosion et qu'il était compliqué pour lui de changer de politique en si peu de temps (53 ans tout de même!). Il s'avère que le temps et les moyens ne posent aucun problème lorsqu'il s'agit d'esbroufe et de faux semblants. Le jeu de dupes permet aux généraux de se faire une virginité religieuse, faire plus flambant que les émirats arabes (le fantasme absolu des Algériens) et damer le pion aux marocains avec leur minuscule mosquée de Casablanca. Tout cela valait bien le sacrifice de quelques hôpitaux, des équipements scolaires, la réparation d'infrastructures vitales, eau, transports etc... une politique culturelle et que sais-je encore.

Mais lorsque les subsides viendront à manquer avec la chute angoissante du cours du pétrole, on se souviendra peut-être que ce pays  possède des terres cultivables, un immense littoral sauvage et un désert fabuleux. Personnellement, je ne parierai pas un seul dinar là-dessus. Une fois les revenus du pétrole épuisés, et le pays en feu, les islamistes trouveront en ce magnifique mausolée, une nouvelle base forte et un phare qui éclairera d'un jour nouveau et sanglant les relations entre le monde musulman et l'occident.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...