dimanche 15 mai 2016

Victoire !

L'occident démocratique a infligé une sévère correction à Poutine avec la victoire sans appel de Jamala la chanteuse ukrainienne qui a défait la Russie. 

Ça s'arrose comme dirait un gros poivrot de mes connaissances.

Piètre satisfaction dont se targuent d'inutiles commentateurs français.

L'homme fort du Kremlin doit trembler... de rire devant cette preuve supplémentaire de l'incurie imbécile de cet occident fat et tellement droit dans ses bottes démocratiques.

Envoyons lui les décibels hurlantes pour lui faire payer l'annexion de la Crimée, la guerre en Ukraine, les complicités criminelles en Syrie... il ne s'en relèvera pas.

Tiens Wladimir machin, prend ça dans ta face !

vendredi 13 mai 2016

Lanceur d'alerte

Voilà c'est dit, je l'avoue. A l'instar de mes collègues dénonciateurs d’exilés fiscaux, je tiens apporter ma pierre à l'édifice vertueux qui consiste à dénoncer les pires méfaits de certains au détriment de du bien général. 

Auparavant, j'exige aussi de profiter de tout le dispositif de soutien mis en place, à savoir : protection rapprochée pour menace physiques, indemnité mensuelle améliorée pour remplacer le salaire perdu, pompe à bière ouverte sans condition au bistro du coin et open bar côtes du Rhône avec serveuse sexy si possible.

Cela étant dit, je voudrais dénoncer ici les cons. 

Les cons de la CGT qui se croient plus légitimes avec 3 ou 4% de syndiqués qu'une assemblée nationale à majorité PS. Je voudrais alerter sur les cons du FDG et communistes qui joignent leur voix à celle de la droite pour dénoncer une loi qu'ils qualifient de droite. 

Faut être con, non ?

dimanche 1 mai 2016

La crise... de rires

Entre vacances au ski et la plage, le peuple n'en finit pas de souffrir. La lutte continue, celle des premières classes. 

Oui, parce que les acquis sociaux faut continuer à les défendre et les améliorer. Le droit au loisir, au I-phone et à la bagnole de luxe. Vive le crédit !  Le prolo n'est plus ce qu'il était : il continue à rester pauvre dans sa maison phénix en carton, dans son auto achetée à tempérament et ses vacances au camping. 

Mais ce n'est pas suffisant camarades ! On vaut mieux que ça ! Les Porsche c'est pas que pour les capitalistes et les salauds de patrons, on en veut aussi ! 

Vive l'utopie pour tous et à la portée de toutes les bourses. Vivons nos rêves, sous les pavés le pognon!

La France va mal, c'est la crise. La souffrance est partout... vite un sauveur !

Extraits : " 

« Ils l’ont brûlée comme un symbole de la lutte contre le capitalisme. Ils sont à côté de la plaque »

Choqué, celui qui a porté plainte ne supporte pas qu’on présente cet acte comme le combat des pauvres contre les riches. « Ils l’ont brûlée comme un symbole de la lutte contre le capitalisme. Ils sont à côté de la plaque », avant de conclure. «Ce n'était ni la voiture d'un banquier, ni celle d'un chef d'entreprise  comme certains ont cru. Je ne fais rien de mal. C'est mon droit. Quel gâchis ».

mercredi 27 avril 2016

La fuite des cerveaux !

"Un acte révolutionnaire" ce serai ainsi que l'ancien militant NPA, devenu depuis peu délégué général auprès du secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, machine à gogos du FN à papa, décrivait son geste de ralliement. 

L'extrême-gauche, dite vraie-gauche, a trouvé encore plus anti-système qu'elle. 

Le nouveau parti anticapitaliste n'est pas celui qu'on croit depuis que l'extrême-droite achève de siphonner l'électorat historique de son pendant de gauche. 

Qualifié de "talentueux et brillant" par son nouveau papa, Wallerand le saint juste, le nouveau numéro deux de RBM croit plus aux lendemains qui chantent Ein heller, que Bella ciao.

Le grand plongeon dans le grand marigot fétide a déjà été expérimenté par d'autres membres de cette gauche donneuse de leçons en voie d'extinction. 

Le tout est de savoir si elle emportera tous ses militants avec elle dans les meetings de Marine.

lundi 18 avril 2016

K.O debout

Le rêve de grand soir semble se transformer progressivement en cauchemar dans les pays qui ont expérimenté la prise de pouvoir par la société civile, constituantes et autres Syriza et Podemos. 

D'abord avec la destitution annoncée de Dilma Roussef pour corruption et trafic de bilan, protégée de Lula, grand chaman international de l'alter-politique. Avant eux, Chavez qui n'a pas laissé que des bons souvenirs, mais abandonné des valises de biftons autour de lui. Morales qui tripatouille la constitucion pour rempiler un nouveau mandat et j'en passe. 

Plus près de nous, les Grecs qui n'en finissent pas de révolutionner en rond et qui n'arrivent plus à se décider si Tsipras est de gauche ou de droite. En Espagne, pas de gouvernement depuis la percée de Podemos. Le temps de donner la parole à plusieurs milliers d'intervenants civils qui voteront une motion qui servira de base de départ à un cycle de débats dans la société civile qui ouvrira droit à un référendum qui décidera de l'âge du capitaine. 

En attendant, et comme si la leçon n'a pas été comprise, la Vrauche en France maintient la pression sur le gouvernement et le Président en utilisant les aspirations d'une certaine jeunesse idéaliste. Les dinosaures de la CGT et leur pendant préhistorique du PCF (qui va s'épancher chez les fachos) associés à des ex-soixantehuitards devenus rentiers, excitent la société et critiquent tout azimut, rendant nulle et non-avenue toute action politique. 

Créer les conditions du désordre pour préparer le terrain à un retour triomphal de la droite. C'est ce que semble préférer la vrauche. Merci à eux.


jeudi 7 avril 2016

La CGT menée en bateau

François Hollande vient de faire signer à l’Élysée un méga contrat de plusieurs milliards pour les chantiers STX de Saint Nazaire, procurant ainsi une visibilité industrielle à la boîte à rafiots pendant des années et plusieurs centaines de mois de salaire à plusieurs milliers de travailleurs.

Ces mêmes travailleurs qu'une minorité de syndicalistes (à casseroles) avaient chauffé lors de la visite de ce même président l'an dernier. 

Rappelons que la belle paire de prolétaires,  s'étaient fâchés tout rouge et avaient ostensiblement refusé de serrer la louche à mon président.

Heureusement qu'il ne les a pas envoyés chier dans le genre "Cassez-vous pôv cons!" comme l'autre naze à talons. Ils l'auraient peut-être bien voulu, au fond !

Même pas rancunier avec ça. 

mercredi 23 mars 2016

La crédibilisation de la politique française va mieux

La France vit en campagne électorale permanente. Entre deux présidentielles, les professionnels de la pensée sont à dénoncer en permanence l'abandon par le citoyen de la chose politique, qu'il n'y croit plus et c'est pour cela qu'il se réfugie dans le vote protestataire, oui madame !

Gauche comme droite, tout le monde s'y met : ouaiiiis,  y faut renouveler la politique ainsi que son personnel, y en a marre des diplodocus, changeons  !

Bah oui, changeons !

Changeons en apprenant que : Melenchon, LePen, Arthaud, Poutou, Dupont Gnagna, bientôt Cheminade,  ainsi que toute l'armée mexicaine de mis en examen à droite avec à sa tête le délinquant multirécidiviste à talonnettes se présentent déjà à la présidentielle de 2017. Je ne vous parle même pas de cette nouvelle gauche puante qui ira voter Juppé en serrant les fesses !

En France on a inventé le quinquennat de quatre ans !

D'ailleurs, le quinquennat de ce président avait commencé très tôt à être malmené par l'hystérie lancée par la droite et ses imbéciles utiles de vrauche et de pleureuses. Toute la nouvelle pensance de gauche rebelle, applaudit haut et fort quand la jouvencelle en politique Aubry piétine le vieux chameau en politique Macron !  Changeons ! Crédibilisons et rajeunissons la politique !

A force de regarder dans le rétro, Giscard pourrait bien tenter un come-back ! Allez Valéry, ressors-nous ton vieux piano à bretelle et ta cx ! C'est moderne !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...