samedi 31 janvier 2015

Trombinophrène

La jolie fête annuelle qui consacre le liens indéfectibles entre le monde politique et la crème de zob de l'éditorialisme franchouillard hautement tarifé vient de prendre un sérieux coup de bambou sur le crâne lorsqu'à la fin des agapes qui ont lieu dans le velours rouge et l'or de la république, la petite fille du maréchal Lepen vient toutes griffes dehors menacer les journalistes lèche-culs, des pires sévices. Bon sang ne saurait mentir comme le disait Gégène de Babeloued.

La digne assemblée de fayots avait, par on ne sait quel artifice, désigné Steeve Briois, l'américain du FN, accessoirement maire d'un douar du Nord, "élu local de l'année" Pas moins !  La présidente du jury du Trombinoscope, la pétulante Arlette Chabot a dû succomber à la mâchoire virile de Steeve et mouiller sa petite culotte chaste pour filer un tel prix, sous les lustres de l'assemblée, à un type qui est maire depuis 6 mois et qui s'est glorifié de fermer des locaux associatifs dès son accession à son petit trône.  J'espère que Steeve aime les vieilles !

Le plus croustillant dans cette affaire désolante c'est l'attitude des vaillants comparses de la Chabot qui n'en pouvant plus d'hypocrisie, ont cru malin de ne pas serrer la main de l'heureux élu et ont refusé de lui remettre son prix en main propres (tête haute). La dignité c'est comme un rôt, ça peut remonter tout seul et sortir quand on l'attend plus. 

En tout cas, ils ont essuyé une gifle magistrale de la part de la maréchale qui du haut de ses 25 ans, leur a promis une belle tonte gratuite le jour où tata sera présidente. En atteste la trace de morve restée sur le rideau rouge.

Alors heureux les lèche-culs ?



vendredi 30 janvier 2015

Highway to hell

Dominique de Villepinpin, dit le Galouzeau, avait en son temps mis les autoroutes françaises dans un joli papier cadeau pour l'offrir à des grosses boîtes de BTP arguant qu'il fallait "trouver du fric pour désendetter l'état".

Le saint objectif n'ayant pas pu être tenu par un seul homme, fût-il d'excellente naissance, il n'en demeure pas moins que les bienheureux actionnaires des société privées continuent à faire d'énormes bénéfices tout en profitant toujours d'une infrastructure financée à 100% par le denier public. Mais quand on aime on ne compte pas. 

Le journal économique La Tribune, qu'on ne saurait taxer de chiffon bolchévique, nous rappelle au souvenir du marquis-premier-ministre dans un très intéressant article fourbement intitulé "L'état paie l'erreur de de Villepin". 

L'état français et ses intérêts auprès des autoroutiers sont défendus actuellement par Ségolène Royal qui ferraille avec difficulté pour atténuer l'augmentation des péages pour le contribuable-automobiliste.

Moi, vous me connaissez. Jamais avare de bons conseils, je me permets d'en glisser un petit au gouvernement et à mon président pour 2017 :  ramenez les autoroutes dans le giron national et imposez la vignette annuelle comme en Suisse. Plus de péages. Un seul et unique pour toutes les routes et pour tous. Français comme étrangers. Financièrement, ça doit couter un peu sur le court-terme mais à plus longue échéance, il se pourrait qu'une grosse partie des 40 millions d'automobilistes de France s'en souvienne aux prochaines élections.

 Enfin ... je dis ça, je dis rien.


mercredi 28 janvier 2015

Quelque chose de pourri

Roland Dumas ancien ministre des affaires étrangères de Mitterrand, passé chef du conseil constitutionnel dans les années 90 (...) affirme dans son dernier livre qu'il "a sauvé la république en validant les comptes de campagne de Balladur et Chirac en 1995". Bien qu'il sache que ces comptes avaient été falsifiés.

Rien que ça !

Je trouve quand même gonflé que ce gugusse dont le cul pue encore le gasoil de chez ELF vienne toutes fausses ratiches dehors nous dire qu'il avait menti et porté atteinte à la dignité de sa fonction de l'époque pour ... sauver la république ?

Tiens parlons-en de la République ! Elle crève de ce genre de fumelards malhonnêtes qui continuent d'une façon ou d'une autre de profiter de ses largesses et parler en son nom. C'est à cause de ces gens  que la politique crève du discrédit de plus en plus grand de la part des citoyens. La défiance envers les institutions et ceux qui les représentent a encore franchi une étape effrayante ces derniers jours avec les attentats de Charlie et de leurs conséquences fâcheuses dans le débat public.

Le mépris et l'immunité sont les mamelles de cette caste qui pourrit tout ce qu'elle touche et il serait temps qu'on s'en occupe avant qu'il ne soit définitivement trop tard.

J'attends que le gouvernement actuel puisse purger la classe politique de cette engeance car je ne vois pas comment on peut convoquer à toute occasion la république et ses valeurs, surtout en ce moment où elle est menacée au cœur et prétendre la défendre en laissant cette engeance de luxe se vanter de commettre des délits en son nom.

mardi 27 janvier 2015

Encore un complot

Selon l'entourage proche de Jean Marie Lepen,  l'accident dont il fut victime serait un complot d'état organisé avec la complicité de traîtres à l'intérieur du nouveau parti bleu marine.

Selon une source absolument fiable, une entreprise dont la dénomination douteuse d' Entreprise Phillipot spécialisée en installation de téléphonie dont le siège se situe vers Epernon, à quelques dizaines de kilomètres seulement du lieu du drame, aurait envoyé un ouvrier en sous-traitance pour brouiller les pistes, afin d’exécuter des travaux dans les conduits de cheminée de la résidence Lepen.

La théorie d'un complot manifeste est corroborée par la présence d'un tournevis de couleur rose abandonné par le soi-disant ouvrier, ainsi qu'un chiffon dans les tons arc-en-ciel. Deux indices qui démontrent de façon irréfutable le penchant sexuel de l'agresseur et renforcent l'idée que des forces socialo-rastacouero-pédérastes en veulent au patron du FN.

Évidemment, les indices ont été escamotés par l'agent de sûreté intérieure qui s'était fait passer pour un simple policier lors de l'enquête de routine, ce qui implique sans aucun doute une officine secrète au ministère de l'intérieur.

Une vidéo tournerait sur internet et les rézosio où on aperçoit clairement la silhouette de l'ouvrier, de type arabe,  laissant tomber exprès de la poche de son tutu, une merguez carbonisée et fumante sur le tapis extrêmement inflammable du salon de la victime. Le tapis, objet inestimable en cuir et poils véritables de pygmée était un souvenir d'une partie de chasse en Afrique avec feu  Augusto le bienfaiteur chilien dans les années soixante-dix.

Et bizarrement, le premier pompier arrivé sur les lieux était un grand noir aux cheveux coiffés à la mode afro des années .... soixante-dix ! Vous avez dit bizarre ?

dimanche 25 janvier 2015

Islam de France ou islam en France ?

Bon, cette fois je vais tenter un billet sérieux sur ce sujet qui nous accapare tellement les programmes de France Culture depuis le massacre de la rédaction de Charlie que ça commence à bien faire et on n'a pas que ça à foutre.

Parler d'islam de France équivaut à prendre en charge une religion dans laquelle règne un bordel monstre depuis 14 siècles et tenter d'y mettre un ordre obéissant un système de pensée pratiquement incompréhensible par une majorité de musulmans du monde.  N'oublions pas que "nos" musulmans à nous ne représentent que 1 % de la masse globale et combien même l'état français aiderait à élaborer une pratique "républicaine"avec l'aide de cette hyper-minorité, elle ne saurait l'imposer au reste du monde musulman.

J'entends par "bordel" le manque de leadership et les multiples autorités qui légifèrent dans le désordre en fonction de leur sensibilité, culture, histoire etc... Même les rois saoudiens ne sauraient être une autorité indiscutable en islam alors que leur pays abrite les lieux saints de cette religion. Ils sont critiqués de toutes parts, même dans leur propre camp sunnite qui leur fait mille reproches dont les plus importants sont de d'être les simples gardiens des lieux qui engrangent la manne générée par le pèlerinage. Sans compter leur coalition quasi systématique avec le grand Satan occidental dans les conflits touchant les intérêts pétroliers.

Aucun leadership n'est légitime en islam alors on imagine bien le poids dérisoire du point de vue français sur la question. Alors tous les machins créés pour tenter d'unifier les musulmans de France sous la bannière républicaine et spécifique de notre pays n'est qu'illusoire car cela équivaudrait à nier la mondialisation, internet et la libre circulation relative dans le monde.

L'islam en France ne devrait pas plus exister que le bouddhisme ou le judaïsme en France, en tant que concept j'entends. L'invisibilité de la pratique religieuse pour céder la place au citoyen, devrait être la règle. 

Il se trouve qu'en France comme partout dans le monde, les musulmans subissent une idéologisation accrue de la pratique religieuse. Une politisation qui impose une présence de plus en plus visible de cette religion sur la voie publique. L'islam politique s'empare de ces lieux comme d'un trophée de guerre en attendant de mettre la main sur d'autres territoires. 

Le premier exemple qui vient à l'esprit est le voile dit islamique. C'est la première expression de l'islam politique dans le monde. Je ne me souviens plus qui disait qu'en Algérie : "du jour au lendemain (fin des années 70) on se retrouvait avec des femmes étrangement voilées qu'on appelait les"sœurs musulmanes"de ce fait, nos sœurs à nous se retrouvaient immédiatement indécentes et devenaient instantanément des mécréantes." Ensuite vinrent les prières de rue etc...

Je pense comme d'autres que cette religion doit se réformer et se pacifier comme d'autres l'ont fait auparavant.  Les musulmans ne doivent plus laisser les délinquants, les trafiquants et les ignares parler en leur nom. 

Lorsqu'on assiste au spectacle affligeant des meutes incendiaires dans les rues pakistanaises ou afghanes, lorsqu'on voit la faiblesse de certains gamins de nos collèges et lycées devenus perméables à toute l'ignominie véhiculée sur internet, le padamalgame et l'esprit d'apaisement pourrait venir à manquer.

Alors les gars, vous savez ce qu'il vous reste à faire, au boulot bordel !




vendredi 23 janvier 2015

Wahabite (à Dudule)



Intéressant le papier sur l'Obs sur le fonctionnement de l'Arabie Saoudite. On apprend que le fondateur du royaume a eu cinquante fils qui continuent à s'écharper pour le trône. Je rassure les féministes, il a eu plusieurs épouses pour ce faire !  Ouf !

La réputation de sabreurs des saoudiens a surtout dépassé les frontières du royaume saint, ainsi on nous dit que les jeunes voyagent surtout pour s'adonner aux plaisirs qu'ils s'interdisent dans leur propre pays. Ils dépensent tout le pognon de papa en shopping, putes et alcools ! Après le sabrage de têtes impures dans le désert, on sabre le champagne dans les boîtes de nuits !

L'article fourbe nous rappelle que dans ce pays, nonobstant le fait qu'elles sont interdites de conduire les voitures, les femmes ont le droit de mourir brûlées dans leurs écoles dont les grilles doivent rester closes tant qu'elles n'ont pas eu le bon goût de revêtir leur burqa pour sortir.

Décapitations, amputations, lapidations... les bourreaux ne savent plus où donner de la tête ( si on ose dire) ils seraient en train de négocier le passage au 35 heures avec la hausse récente des flagellations de blogueurs.

On vit une époque formidable !


lundi 19 janvier 2015

On dit merci à Charlie

Rien ne remplacera ceux qui y ont laissé leur vie mais il ne faut pas oublier de remercier Charlie.

D'abord merci pour avoir réveillé en nous l'envie de se réunir à nouveau pour affirmer les principes de base d'une société tolérante, laïque, de droit et de démocratie.

Merci de nous permettre de mieux distinguer clairement ceux qui sont hostiles à ce mode de vie et de pensée.
Merci d'avoir obligé ceux-là de se retrouver isolés, coupés d'une société dont il refusent de partager les principes.
Merci d'obliger les gens à réfléchir à leurs paroles et leurs actes.
Merci d'avoir redonné du sens à la politique;

Les autres gugusses ne remercieront jamais assez ce qu'a fait Charlie pour eux, même si c'est pour des mauvaises raisons.

Poutine qui recommence à aimer les musulmans de ses provinces et les encourage à hurler leur haine de la France.
Les Pakistanais de trouver un moyen de renverser leur régime corrompu.
Les Afghans pour témoigner finalement aux talibans leur profonde affection.
Les sunnites de trouver un moyen de s'allier contre les chiites et vice et versa.
Les africains d'en profiter pour se révolter contre leurs dictateurs corrompus (enfin, spécialement ceux dont l'équipe de foot n'a pas été qualifiée pour la finale CAN).
Les américains de se féliciter de ne pas avoir de journaux satiriques anti-cléricaux et de continuer à cracher sur l'Europe "laïque".
Les fachos allemands  de pegida de compter quelques centaines de demeurés de plus dans leurs rangs.
Le pouvoir algérien flageolant qui aime souder la nation autour de la haine du colonisateur de 1830.
Le pouvoir Turc islamiste "modéré" qui s'offre une petite revanche gratuite sur l'U.E.

Alors on dit quoi ?


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...