mercredi 19 juillet 2017

Le Jolis s'est fait baiser

Il est savoureux d'entendre les clowns de l'opposition de gauche soutenir le général le Jolis de Villiers de Saintignon alors qu'ils se toujours faits les chantres de l'antimilitarisme et du pacifisme bêlant. De l'autre côté,  le FN qui estime que l'excès d'autorité n'est justifié que de la part de l'armée et qu'on a manqué de respect à "nos" hommes, dans la bouche de Phillipot, cela prend une tournure quasi sauvage.

J'en oublie les LR qui fustigent l'attitude du président qui je le rappelle, n'a fait que jouer son rôle de chef des militaires et intimer à la grande muette de la fermer, nous sommes en république.

Les médias tournent en boucle en ne rapportant que la moitié des faits, ils oublient qu'au départ, le Jolis, apprenant que le président taillait dans le budget de l'armée de façon toute provisoire, il décida d'aller s'épancher devant le tout Paris et se prendre pour Rambo. 

Le vieux briscard voulait faire la leçon au jeune blanc-bec mais celui-ci, droit dans ses souliers, lui a rappelé qu'un budget n'était pas établi pour "Baiser" un homme, tout Jolis de Mes deux qu'il fût, mais pour faire avancer les finances et faire fonctionner tout un pays.

L'opposition est un troupeau de cons sans cervelle.

Rompez !

mardi 18 juillet 2017

Insoumise mais terrienne

Voire bien terre à terre lorsqu'il s'agit de pognon bien frais et sans odeur. Ainsi donc la revolucionaria Raquel ira faire la pasionaria dans l'émission d'Ardisson sur la chaîne de Bolloré le célèbre mangeur d'enfants de prolétaires.

 "Je serai sur le plateau chaque semaine, avec un moment d'antenne libre sur un sujet de mon choix. N'oublions pas que mon métier est, et reste, avocate. Je suis, par définition déontologique, indépendante."

"Par définition" tiens donc.

Puisque désormais Corbière et sa douce moitié devront déménager dans du locatif privé, j'imagine qu'il va falloir faire péter la thune même celle du chingado capitalismo.

Hasta la victoria siempre etc...



samedi 15 juillet 2017

Je vois flou avec des zébrures

Ce sont les symptômes pré-traumatiques ressentis par la candidate du front national quelques heures avant le débat du second tour des présidentielles. Dans cet article, il semblerait que la fille Lepen aurait envisagé à plusieurs reprises de demander le report ou l’annulation du débat. 

Selon le même canard, elle ne s'était pas du tout préparée, ses lieutenants en retard et aucune fiche n'était à jour. Elle devait croire sa victoire déjà acquise étant donné que les islamistes ont parfaitement œuvré pour lui faire sa campagne électorale sans grand frais, mais l'échéance du face à face l'a faite flipper grave au point de se torcher une maladie imaginaire, pathologie de stress. 

Bon, moi j'appellerai cela une bonne trouille verte et comment pouvait-il en être autrement, en sachant la stupidité crasse de la dame ?

A voir de quelle façon magistrale elle s'est faite vaporiser par Macron, elle aurait franchement dû se faire porter pâle et présenter un mot d'excuses signé par un médecin complaisant voire de papa.

Élue néanmoins à l'assemblée, elle laisserait au parlement européen une ardoise assez conséquente qui lui vaut une belle mise en examen. Pendant ce temps elle passe son temps à l'hémicycle à proférer des insanités mêlées d'insultes pour faire écho à son alter-populo du côté gauche extrême du palais Bourbon. 

Dans sa course au mauvais buzz et à l'agitation, la dernière trouvaille comique du leader maximo insoumis fut de se mettre encore une fois dans une de ses pseudo-colères de clown pour dénoncer le calendrier des travaux à l'assemblée sur les nouvelles dispositions sur la loi travail et réclamer quelques jours de vacances pour se "remettre de la fatigue" des campagnes électorales.  Les acquis sociaux... c'est sacré ! L'âge, impitoyable !

A peine la législature commencée et déjà il pense à se mettre en congés.. payés ! Il devrait demander lui aussi un mot d'excuses, voire un certificat de "fatigue" pour se faire porter pâle. 

Les Plic et Ploc de l'assemblée vont regretter l'époque formidable du parlement européen où ils allaient pointer  librement pour ramasser le pognon qui servait à faire tourner leur petites affaires et ensuite aller piétiner et cracher sur l'Europe nourricière devant les micros.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...