vendredi 30 avril 2010

La crise expliquée à mon beauf.

Les médias et les politiques de droite nous ont offert une magnifique ronde, une de ces belles boucles de manipulation sémantique que l'on n'avait pas vu depuis un petit bout de temps .

Depuis deux semaines environ et à l'occasion de faits de violences aux collèges les mots ont été lâchés : allocations familiales. Ces deux mots parfaitement anodins, prennent une saveur particulière lorsqu'ils sont adossés à des faits divers dans la bouche d'un dirigeant de droite. La première salve a été tirée par le premier d'entre eux qui préconisait abruptement devant les caméras, leur suppression sys-té-ma-ti-que pour les familles dont les enfants seraient coupables d'absentéisme à l'école. Première association : violence-absentéisme-allocations.

Le second tir est attribué au ministre de l'intérieur qui, à la récente occasion du débat sur le voile intégral, a dégainé une fraude aux allocations familiales présumée, consécutive à une suspicion de polygamie . Quadruple association très brillante et particulièrement bien vue entre : islamisme-polygamie-fraude-allocations.

Bouquet final médiatique pour mettre les dernières finitions et ainsi enfoncer le clou dans l'inconscient collectif de l'électeur droitier frontiste, le titre du " Parisien" qui annonce à la une et en exclusivité un rapport "confidentiel" indiquant une fraude constatée de plusieurs centaines de millions d'euros sur les allocations familiales . ( vite ... un Pulitzer ! ) .

Hier sur France 2, la rédaction du JT du 20h ont trouvé opportun d'amener cette grande révélation du Parisien devant les téléspectateurs, en l'agrémentant d'un reportage de " terrain". Un personnage à la peau manifestement basanée, forcement fraudeur, était interrogé. Mais que l'on se rassure, l'éthique journalistique est sauve car, à la rédaction, on ne mange pas de ce pain-là môssieur ! , on lui a flouté le visage.

Seulement voilà, les services de la CAF affirment récupérer 90% des sommes fraudées et cette information pourtant d'importance, n'apparaît pas évidente dans les articles ni dans les reportages de ces organes de presse réputés par leur indépendance de vue. On peut voir sur un article de libé que la CAF relativise les informations précipitamment données par le Parisien afin d'en déminer un peu les effets vu la conjoncture sociale actuelle.

Après tout ce délicat matraquage idéologique, mon beauf ne pourra pas dire que le gouvernement ne s'occupe pas de la crise économique en France.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...