lundi 18 décembre 2017

Elle est rousse !

Le défilé annuel de dindes de noël a encore eu lieu cette année malgré une déferlante médiatique contre les violences faites aux femmes et autres porcasseries que les nanas sont obligées d'endurer toute l'année par des sales types juste parce qu'ils sont chefs, maris ou que sais-je encore. 

Ces images me sont de plus en plus insupportables et je rassure les mauvais esprits tout de suite : je bande encore tout à fait convenablement. Ce genre de spectacle pitoyable continue à ériger un modèle limite infamant, pour le moins assez peu élégant de  femme objet, dont l'unique finalité est de plaire au mâle dominant pour constituer le réceptacle séculaire à son foutre béni par les religions du livre.

Après avoir confié la rituelle petite pièce pleine d'espoir de déculpabilisation à l'Abbé Pierre de son choix, la France a élu la fumelle de l'année comme au salon agricole, elle peut donc se remplir de boustifaille et déchiqueter ses paquets cadeaux avec la cruauté de l'enfant gâté.

4 commentaires:

  1. Oui. (toi au moins tu ne commentes pas à deux heures du mat bourré !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'arrive...

      Samedi pendant l'élection de la dinde, je suivais vaguement dans Twitter. On avait des militants féministes qui encourageaient ce bordel. Du coup, je préférais boire.

      Supprimer
  2. Moi aussi... d'où le commentaire tardif de ton précédent billet.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...