lundi 11 janvier 2010

La zizanie

Dans une vie antérieure, je travaillais dans une entreprise où  on m’avait expliqué un principe important qui aide à construire une cohésion occasionnelle entre des parties qui s’opposaient auparavant : le facteur d’intégration négative. Il consiste à introduire dans un environnement d’opposition, un élément  qui fera converger sur lui tous les différends .
La stratégie de l’écran de fumée ou de la brebis galeuse.
Un journalisme en crise d’indépendance et un pouvoir de plus en plus pressant et présent sur la communication, ne voient pas l’arrivée de journalistes sur le net et les blogs d’un très bon œil. Un moyen de contrôle est mis sur la table par le pouvoir : la rémunération via les subventions accordées à la presse. L’argent, nerf de la guerre et argument massue pour diviser ou unir. Tout dépend comment on se place.
Alors le débat de savoir si la presse dite classique est prête à partager le gâteau ; rien que de commencer à en parler, c’est une victoire pour sarkoandco qui n’en pouvaient plus, de ne pas savoir comment canaliser tout ça. Alors, internet est-il facteur d'intégration négative entre le journalisme et le pouvoir ?

Seul ASI a décliné l'offre, à ma connaissance. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...