jeudi 2 septembre 2010

Fausse route.

Dans le jargon médical, cet incident pourrait parfois avoir des conséquences graves chez les personnes fragiles. 

Il en est de même dans cette rentrée politique au niveau des membres du gouvernement. Agacements, hésitations, envies d'ailleurs, dégoût d'un côté. Obstination malsaine, ambitions perverses, désinvolture et aplomb de l'autre.

Notre petit G1 trépigne d'impatience en attendant la présidence du G 20. Enfin un répit ? Peut-être pas,  car la côte de popularité vacillante du chef en interne commence à entacher sérieusement le crédit de la France à l'international. Vivement critiqué pour sa gestion de Roms par l'ONU, l'Europe et même le Vatican, complétement discrédité par son manque de décision et son inhibition dans la lutte contre les paradis fiscaux et la spéculation financière occulte et enfin ne sachant guère donner de garanties sur la réduction de déficits français, Gonzo 1er arrivera bien faible à cette présidence.

Bien sûr, l'opinion française aura droit quotidiennement à son image du chef, index et menton tendus vers le ridicule,  mais en vain. Ça ne suffira pas pour cacher la merde au chat. D'autant plus que son rival Obama continue tranquillement  à marquer son mandat et l'opinion mondiale en imprimant son rythme : lentement mais fermement. Il a réussi à  réunir les acteurs du drame qui se joue  en Palestine et en  Israël, conflit que tout le monde avait opportunément oublié ces derniers temps. Par ce geste, Obama rappelle à tous que  ce qui se passe au moyen-orient a des répercussions graves dans les sociétés tant occidentales qu'orientales. Il a attendu le moment  du retrait définitif de l'armée en Irak pour redonner un départ positif.

Pendant ce temps, les nains politiques font bas commerce avec les rubans de la république et jouent aux bureaux de placement pour leurs femmes et enfants. S'acharnent sur les faibles et dépouillent les nécessiteux.
Ils osent tout et c'est en cela qu'on les reconnaît.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...