dimanche 30 août 2015

Quand père la raideur regarde ailleurs

Une soixantaine de gugusses ont décidé de couper la route à des milliers d'automobilistes, occasionnant un bordel monstre et des dégâts substantiels sur le bitume. Intervention de dizaines pompiers pour éteindre les feux, dégager des arbres abattus et des agents services techniques pour réparer la portion endommagée.  Je ne parle pas des contingents de gendarmes convoqués  pour admirer le spectacle.

A l'instar de ces professions qui au moindre incident de comptabilité, descendent sur les routes pour bloquer la circulation afin de s'attirer la sympathie de l'automobiliste-électeur, des gens du voyage (?) ont barré la route à des milliers d'usagers dans le nord pour obtenir la libération d'un détenu afin qu'il assiste aux funérailles de son père.

Autant dans les premières situations, médias et politiciens embarquent dans l'histoire multipliant les annonces et les décisions, autant dans ce cas, tout le monde semble regarder ailleurs. Mis à part X. Bertrand qui fait sa campagne des régionales dans le coin a réagi mollement, personne à droite n'est venu dénoncer une zone de non-droit, la pression faite sur la justice de la République, la prise en otage des Français au minimum etc...

Le ministre de l'intérieur ainsi que le premier ministre, toujours prompts aux grands discours, à la grandiloquence républicaine, sourcilleux sur l'état de droit et la justice, ont bel et bien disparu des écrans radar sur cet incident et je trouve cela vachement déplorable. 

Ils donnent par leur silence toutes les permissions à toutes les communautés pour toute réclamation.

Pendant que j'écris ce billet, j'écoute France-info qui rapporte l'interview du gugusse des transports vous savez, celui qui voudrait instaurer le contrôle au faciès, qui annonce des mesures de sécurité supplémentaires dans les trains. Il explique doctement que les rambo de la sécurité des transports pourront demander à n'importe quel bronzé d'ouvrir sa valise et si icelui refuse, il sera interdit de monter dans le train et amené au poste. 

J'avertis ce connard de Vidalies qu'en tant que basané, je refuserai qu'on fouille ma valise si toutes les valises du train ne passaient pas au peigne fin.

Vu ?

14 commentaires:

  1. Dans ce cas, n'oublie pas de mettre tes slips sales sur le dessus, c'est ce que je fais quand je prend l'avion

    RépondreSupprimer
  2. je préfère mettre mes chaussettes usées, beaucoup plus efficaces !

    RépondreSupprimer
  3. Faites chier, les arabes. Vous n'avez qu'à voyager sans bagage.

    RépondreSupprimer
  4. Faites chier les gros à prendre une place et demi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je ne prenais qu'un demi...

      "Demie" au fait, non ?

      Supprimer
    2. Ils servent pas de bière au Thalys ?

      Supprimer
  5. "J'avertis ce connard de Vidalies qu'en tant que basané, je refuserai qu'on fouille ma valise si toutes les valises du train ne passaient pas au peigne fin. Vu ?

    Pareil! (+1)

    RépondreSupprimer
  6. Mince je n'avais pas lu ton billet écrit à l'heure de l'apéro!
    Voilà, tout à fait d'accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord, c'est la porte ouverte à tous les hurluberlus !

      Supprimer
  7. " Il explique doctement que les rambo de la sécurité des transports pourront demander à n'importe quel bronzé d'ouvrir sa valise et si icelui refuse, il sera interdit de monter dans le train et amené au poste. "

    Deux choses :
    1) ils pourront demander à n’importe qui d'ouvrir sa valise, asiatiques, blanc, noir etc...
    2) La réalité est peut être bien triste mais c'est la réalité et au vu des événements récents (attentats de Toulouse, Charlie Hebdo, musé juif de Bruxelle, thalys etc...) il semble qu'il y ait plus de chance de trouver des armes dans la valise d'un "arabe" ou d'un noir que dans celle d'un chinois...

    Je suis navré de vous apprendre que les terroristes qui ont commis les derniers attentats (ou tentatives) ont le même profil... Je comprends bien que cela soit difficile pour ceux qui partagent la même couleur ou la même origine qu'eux mais sachez que nous autres, petit blanc, partageons la même couleur que la très grande majorité des pédophiles.

    Chacun sa croix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu enfonces des portes ouvertes et tu mélanges tout. Je sais bien d'où viennent les attaques terroristes je te remercie.Mais cela ne suffit pas à déclarer publiquement que seuls les basanés ou noirs devront être contrôlés devant une foule de "blancs" comme tu dis. Jusqu'au jour où un petit Kévin de la banlieue d'Evreux, fraîchement converti et bien blond ne vienne jouer les djihadistes dans un train.

      Supprimer
  8. Ce qu'il y a de pénible avec les propos du secrétaire d'Etat aux transports, c'est qu'ils font le jeu des terroristes.

    On a beau le dire et le répéter, le terroriste veut instiller non seulement la peur, mais l'esprit de division, la zizanie. Il veut monter les gens les uns contre les autres pour affaiblir le corps social et lui imposer ainsi sa volonté. Le terroriste cherche à dominer par la peur et la division.

    Lors des manifs du 11 janvier, des millions de gens se sont rassemblés dans les rues des villes de France pour signifier aux terroristes qu'il n'y aurait pas de division et que la nation serait un bloc soudé.

    Quelques mois plus tard, il suffit d'un connard dans un train pour qu'un membre du gouvernement perde son sang froid, et suggère publiquement que les Noirs et les Arabes constituent un profil à risque et que s'il y a des contrôles prétendument aléatoires qui les concernent plus que les autres, ben tant pis, faut être efficace (sous entendu: c'est dans ces groupes-là qu'on a le plus de chances d'en trouver, alors le jeu en vaut la chandelle).

    Et vlan! Il tombe dans le piège de la division. fatalitas!

    Tout le terrain gagné sur un plan symbolique contre les terroristes grâce aux manif du 11 janvier peut être très rapidement perdu à cause de déclarations de ce genre.

    Or la guerre contre le terrorisme se gagne sur le terrain symbolique. On peut avoir des victoires militaires ou policières contre les terroristes et d'ailleurs on en a, mais elles sont rarement décisives. Le symbole est donc notre atout maître, faut pas le gâcher.

    A chaque fois qu'on le gâche par des déclarations intempestives, on prépare les futurs attentats.

    Faudrait que quelqu'un au gouvernement ré-explique tout ça à notre secrétaire d'Etat, gentiment, sans injure, en trouvant les mots pour le dire. Son poste est difficile, il faut qu'il trouve un équilibre entre la déclaration publique sécuritaire, celle qui rassure, et cette discipline d'esprit qui proscrit tout ferment de division. Et c'est dur: tenir un discours sécuritaire sans désigner des suspects, c'est pas le genre de trucs auxquels on est habitué en France.

    Ce à quoi on est habitué, c'est ce que dit Skandal: on met un groupe ethnique en face d'une infraction donnée: par exemple, les Blancs sont pédophiles ou comme disait Zemmour, les Noirs et les Arabes sont des trafiquants, "tout le monde le sait". Ou les Roms sont des voleurs de poules. Les prostituées viennent d'Europe de l'Est ou d'Afrique. Etc.

    Ce sont des stéréotypes et c'est le degré 0 de l'analyse policière, mais c'est le réflexe de base. Faut passer au braquet supérieur.

    Et donc, Captain, tu as mille fois raisons de gueuler.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...