samedi 21 février 2015

Rien ne laissait présager...


 Le couple Chérif-Izzana pratique un islam "tout à fait normal". Selon le quotidien, chacun s'abstient de serrer la main du sexe opposé

À la question d'un officier : "Qualifieriez-vous la pratique de l'islam par vos frères de radicale ?" Aïcha répondra : "Radical, je trouve le mot péjoratif, mais sectaire, oui, c'est certain. (...) Ils étaient très racistes envers tous ceux qui n'étaient pas musulmans et arabes."

Ces témoignages sont un florilège révélateur de la confusion qui règne dans les cerveaux souvent dérangés de cette génération de français issus de l'immigration maghrébine qui, pour une raison ou une autre, se retrouvent dans un islamisme ordinaire par rejet d'une partie de leur identité et quête de l'autre partie, originelle, fantasmée et sublimée par les écrans.

Ces témoignages ne détiennent pas vraiment de valeur sociologique ou analytique de la situation, mais leur lecture donne froid dans le dos. Par exemple : trouver le terme "radical" péjoratif en signifiant sans sourciller ensuite, que le racisme anti autres que musulman et arabe (que je ne voudrais qualifier de français puisque le concept doit probablement inclure les africains et les chinois, par exemple) serait tout à fait acceptable. Ces gens tournent en boucle dans leur tête et vivent dans une sorte d'autarcie mentale jusqu'à trouver normal par exemple qu'un homme s'abstient de serrer la main du sexe opposé. 

Leur acceptation graduelle de petits détails, de notions et de comportements clairement intégristes font qu'à la fin on se retrouve face à des personnes qui basculent du jour au lendemain vers le meurtre sans vraiment s'en rendre compte.  Pour eux, l'islam qu'ils vivent, serait "normal".... comment dire... "modéré" alors qu'en réalité, l’endoctrinement est déjà fait, il suffit d'attendre la petite étincelle qui les fera passer de l'autre coté sans aucune nuance,ni transition... le travail d'embrigadement est déjà à l'oeuvre, voire en fin d'accomplissement.

C'est pour cela que l'expression  rien ne laissait présager... devient une notion toute relative et vachement anxiogène car dorénavant, le danger peut surgir de n'importe où.

Les musulmans de France ont du pain sur la planche pour tenter d'inverser la vapeur et montrer que leur religion peut entrainer une pratique apaisée, tolérante et tout à fait compatible avec les idéaux démocratiques, républicains et laïques de leur seconde patrie. Bon courage les gars !

6 commentaires:

  1. Ouais... car les gens en face sont déterminés.

    RépondreSupprimer
  2. En effet, y a du boulot et pour y arriver il faudrait qu'ils en prennent conscience et renoncent eux mêmes à certaines pratiques. Le plus difficile est que nous ne pouvons pas les aider ou simplement à la marge.
    Une partie de leur identité fantasmee et sublimée....c'est tout à fait ça
    Beau billet

    RépondreSupprimer
  3. Le pire dans tout ça c'est qu'ils doivent montrer de l'excès de zèle pour être acceptés par cette partie originelle fantasmée au lieu de de développer cette énergie dans l'autre.

    RépondreSupprimer
  4. Radical, non, sectaire, oui, cépapareil. J'aime la nuance!

    RépondreSupprimer
  5. Tout est dans la nuance... ou son absence.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...