samedi 14 avril 2012

Un animal de compétition

Sarkozy n'est plus que l'ombre de sa caricature. 

Voilà qu'on apprend que la candidat de droite a triché en 2007 en prenant des médicaments calmants afin de retenir ses chevaux devant la candidate socialiste. Il aurait également continué à alterner les calmants avec les excitants pendant tout son quinquennat.

Rétrospectivement, on comprend à présent tous ces changements. Le j'ai changé qu'il nous assénait tous les six mois était donc vrai. Un coup il nous fait le président Xanax, celui qui apaise et qui protège. Pondéré et grave,qui aborde les meetings importants style G20 débourré comme une mule pour faire face aux leaders du monde et se donner un stature internationale. 

Un autre coup il est le président amphétamine,  survitaminé et hyperactif, qui transpire à grosses gouttes et qui montre du doigt. Agressif et hypernerveux comme un footballeur farci à l'Ephédrine, il s'est bâti  la réputation de président actif, qui n'abandonne jamais, volontariste et énergique.  La légende est née sur un malentendu.

A force de cravacher et de tirer sur la corde, le malaise vagal n'a pas tardé. D'ailleurs assez rapidement, on avait fait taire ceux qui ont parlé de malaise cardiaque à l'époque ... conséquence normale d'une supposée prise de "chocolat et de chouquettes". Même qu'on frémit de ré-entendre Carla exprimer ses craintes sur la santé de son étalon comme elle l'a fait tout récemment.

Manquait plus que ce genre de triche pour parachever un portrait peu flatteur de ce président : le dopage.

On se doute que ce métier requiert un santé et un moral d'acier pour l'exercer.  L'histoire nous rapporte que déjà tout petit, Nicolas était de faible constitution et d'une santé fragile. De plus, moralement, il grandit  au sein d'une fratrie qui l'avait négligé et d'un père démissionnaire. Son parcours professionnel bien que médiocre lui a permis cependant de se payer une collection de Rolex et d'obtenir de haute lutte son diplôme d'avocat. On peut donc comprendre qu'arrivé à l'âge adulte, il n'avait pas les pleines compétences pour exercer le pouvoir suprême et qu'il ait eu à faire appel à de la potion magique.

Le mythe de l'hyperprésident a vécu, on nous a vendu une ganache maquillée en étalon.


10 commentaires:

  1. il n'a jamais eu le profil...

    RépondreSupprimer
  2. Et le Conseil Constitutionnel a laissé passé ce cas flagrant de dopage ?????
    Mais alors ??? Il y a pas que le Tour de France qui est pourri ?!

    RépondreSupprimer
  3. Stef, Bembelly, c'était un peu comme mettre Depardieu sur la ligne de départ à côté de Usain Bolt :)

    elmone, Le conseil constitutionnel n'avait même pas vu les 10 millions de T-shirt de Ballamou ... alors !

    RépondreSupprimer
  4. ça se voyait lors du débat du 2ème tour avec Royal , son calme apparent fleurait bon les calmants ! Quant aux meetings actuels , ça sent les excitants dont je tairai les noms , la palette est large ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait qu'il y a eu tricherie. Mais il a été aussi beaucoup aidé par les médias à l'époque.

      Supprimer
  5. Surprise ! Je me demande (je ne dois pas être le seul...) de quel type de produit il s'agit. Du café et de l'huile essentiel de bleuet ? Pas quand même ?

    RépondreSupprimer
  6. En même temps, y en a beaucoup qui vont au boulot avec ce genre de substances tout à fait légales et qui font la fortune des labos.
    Au nom du rendement, du chiffre, de la compétitivité ...
    (rayez la mention inutile, ou ne rayez rien car le chiffre il faudra le faire !)

    RépondreSupprimer
  7. L'excité nous énerve, apaisons-nous le 6 mai!

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...