vendredi 23 mars 2012

Non, rien ne justifie

Le premier ministre palestinien a fait une déclaration qui n'a pas été suffisamment reprise à mon point de vue. 

"Il est temps que ces criminels arrêtent de revendiquer leurs actes terroristes au nom de la Palestine et de prétendre défendre la cause de ses enfants, qui ne demandent qu'une vie décente, pour eux-mêmes et tous les enfants du monde"

Car c'est bien le premier message revendicatif que le tueur  avait porté à notre connaissance dès le début du siège de sa planque pour justifier ses meurtres sur les enfants juifs.

Je peux comprendre que dans notre pays en période électorale ou pas, on ne veuille pas entendre ce petit écho lointain à ce qui est arrivé à Toulouse. On préfère commenter en direct les échanges peu gracieux de nos politiciens en attendant de voir qui restera sur le carreau.

Ce qui importe c'est de voir qui saura le mieux gérer les conséquences politiques de l'événement et non l'événement en soi qui devient secondaire. Le recentrage des politiques sur eux-mêmes est bien plus commode car leur réalité est bien plus simple : il s'agit de gagner une échéance. Le problème ne s'en trouve pas résolu pour autant.

Que l'acte soit l’œuvre d'un islamiste ou d'un extrémiste de droite quelle différence cela fait-il ? Enfin, a part représenter "une chance de cocu" pour certains, comme me le confirmait sans ironie D.Goux dans un de ses commentaires. Ça reste l'expression d'un échec de la démocratie et celui d'une classe politique tout juste bonne à entrer dans des morts qui n'ont rien demandé à personne, dans le seul but de gagner le pouvoir.

Ainsi le digne premier secrétaire de l'UMP se retrouve suant de grosses gouttes devant la question du journaliste qui lui demandait simplement ce qu'il faisait pendant l'assaut que donnait le RAID au terroriste. On peut au moins lui concéder une forme d'intelligence à Copé car il a très vite compris qu'il avait commis une faute de timing assez grave ... je tempère néanmoins mon propos en disant également que ça ne l'empêchera pas de revenir demain devant les micros pour dire d'autres conneries.

Dans tous les cas, il est rare d'entendre des voix courageuses comme celles de M. Fayyad, qui a d'autant plus de légitimité que nulle autre, étant lui-même au cœur de l'événement. D'autres représentants politiques et religieux devraient faire de même : non seulement condamner mais dénier aux assassins le droit de revendiquer leurs actes au nom de qui que ce soit. Malheureusement ce n'est pas encore suffisamment le cas. 

Quant à savoir si des condamnations fortes aurait été affichées par l'extrême-droite si le meurtrier avait justifié ses actes par idéologie néonazie, il suffit de se souvenir de la réaction et les commentaires venus des leaders du FN lors de la tuerie de Norvège pour perdre tout espoir.

La haine se nourrit de la haine et les jours de campagne qui restent vont nous le prouver. On entend déjà venir les propositions sécuritaires les plus restrictives, les propos les plus violents. Le débat électoral s'est éloigné une fois pour toutes de la vraie vie des français pour tourner autour de leurs peurs et leurs angoisses. La droite a une fois de plus imposé ses thèmes favoris et on ne peut pas la laisser mettre entre parenthèses nos vies. La démocratie est notre bien et nous la défendrons.

La changement, c'est maintenant.

9 commentaires:

  1. Excellent billet !
    Exact, le poisson est noyé (si j'ose dire). Toujours la même chose et c'est reparti (vois les BFMTV et Itélé de merde qui font des dossiers en boucle là-dessus) :
    L'insécurité, le terrorisme, et même v'la t'y pas nos campagnes, désormais envahi par des djihadistes.
    Curieusement, personne n'a réussi à fourrer la viande Hallal, au milieu, pour l'instant, mais ça ne devrait pas tarder...

    Evidemment, les Didier Goux de tous poils t'opposeront comme toujours qu'on ne veut pas voir la réalité en face (voir qu'on la nie), mais là, s'il y aurait déjà une réalité à approfondir un peu, ça serait celle-là, par hasard, déjà, en gros.
    http://www.macomete.com/2012/03/baisse-des-effectifs-de-la-dcri.html

    Mais faut pas rêver, plus de cinq lignes à s'enquiller d'affilée et déjà ça sent la défenestration du cerveau (oui, je me mets aux mots à la mode)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reste un imbécile optimiste, et je continue à croire que nous avons encore une chance de nous en sortir par le haut. Mais c'est des paroles d'imbécile...

      Supprimer
  2. Oui, excellent billet.

    Je ne veux pas défendre Didier Goux, mais s'il disait ça sans ironie, ce n'était pas sans cynisme...

    En outre, MHPA, Didier Goux n'est peut-être pas de gauche mais il n'est surtout pas Sarkozyste... Et on ne peut pas reprocher à Didier de ne pas lire les billets, c'est peut-être la personne qui les lit le plus... (j'en lis beaucoup, mais souvent en diagonale, pas lui).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois savoir Goux cynique et je pense qu'il est sincèrement bien droit dans ses bottes.

      Supprimer
  3. On peut souvent anticiper, quant à la réponse de D. Goux,. Mais il force souvent le trait et je le crois honnête.
    Et, plus que jamais, je me demande ce que le Coucou aurait pensé et dit de tout cela.

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue que je me pose souvent la question. Surtout que depuis que j'ai un compte Twitter, ce con d'oiseau me propose de le suivre en tant que follower. :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle du Coucou , tout le monde aura compris.

      Supprimer
  5. J'aime ce billet, un vrai bon billet de bon journali.. euh blogueur ;)

    RépondreSupprimer
  6. ElCamino, je constate que tu as aussi appris la grande nouvelle ;)

    Au moins un qui suit !!

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...