jeudi 16 août 2012

C'est quand le moyen-âge ?

C'est bien connu, les religions ont comme principe de base la tolérance et l'ouverture aux autres. 

Le Ramadan, mois de jeûne pour les musulmans pratiquants est une épreuve sensée revigorer la foi des croyants. C'est la seule mortification corporelle connue dans cette religion (mis à part le bout de zizi coupé, mais c'est un autre sujet vu que la victime du sévice n'est pas consentante). 

Cette période sacrée dans laquelle l'attente du repas vespéral salvateur constitue l'unique occupation des jeuneurs donne à voir un spectacle ahurissant, bien loin des préoccupations originelles que d'autres personnes bien plus tolérantes que moi trouveraient ma foi fort louables.

Augmentation suspecte des prix de la nourriture, nervosité ambiante due à la soif, la faim,  au manque de café et de nicotine, augmentation des actes de violence, excès alimentaires conduisant parfois à des indigestions et souvent à des bilans sanguins catastrophiques. Bref un résultat assez médiocre sur le plan de la santé publique. Sur le plan humain ce n'est guère mieux car on reste bien loin des principes d'ouverture et de tolérance.

Dans le royaume marocain si gentil, il existe une loi qui condamne à la prison ceux qui oseraient rompre le jeûne en public. Un groupe Facebook s'est créé pour dénoncer la pratique liberticide du pouvoir et prône la vraie tolérance : celle des jeuneurs vis-à-vis de ceux qui ne jeunent pas. Las ! Le groupe est attaqué de toutes parts et ne reçoit aucun soutien. 

Il faut savoir qu'en pays musulman pendant le mois sacré, même les chrétiens doivent se planquer pour en griller une ! C'est malheureusement ce que n'a pas voulu faire la chanteuse libanaise chrétienne Yara en Algérie, qui s'est vue dénoncer par son propre chauffeur et qui fut arrêtée pour "violation du caractère sacré du Ramadan". Un comble !

Nous autres, nous avons aussi notre lot de fêlés du spirituel qui prient collectivement contre l'autorisation prochaine du mariage homosexuel. Mais je ne m'attarde pas trop sur le sujet car d'autres en parlent beaucoup mieux.

Ma conclusion est toujours la même : ceux qui réclament la tolérance  pour leurs pratiques chez les autres n'en ont aucune pour celle des autres lorsqu'ils sont chez eux. 

La tolérance commence chez soi.

10 commentaires:

  1. Je suis contre le mariage des homosexuels pendant le ramadan. C'est mon coté conciliant avec toutes les religions.

    RépondreSupprimer
  2. Alors, le jour de l'Aïd c'est cul-sec ?

    RépondreSupprimer
  3. Balayons devant notre porte, exactement!

    RépondreSupprimer
  4. Fumer tue chez nous alors qu'au Maroc c'est de la prison si je comprends bien.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, une clope et hop : en zonzon!

    RépondreSupprimer
  6. Un article plein de bon sens!
    Le propre de l'être humain hélas,il veut être compris mais ne veut faire l'effort de comprendre autrui...
    Il est vrai, qu'il est bien plus facile d'indexer le manque de tolérance d'autrui, ainsi on peut mieux fermer les yeux sur notre propre manque de tolérance! Bon article!
    Je vous invite, à venir me rendre une petite visite, sur mon blog.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...