lundi 10 septembre 2012

Finies les conneries !

Ouais quoi ! Après des vacances interminables placées sous le signe de l'inaction, il serait temps pour que ce gouvernement d'incapables se mette  au boulot bordel ! 

Ces bras cassés infoutus de réagir au moindre fait divers pour en faire des lois! Ces branquignols  incapables de sauver, ne serait-ce qu'une seule fois, l'Europe et le monde de la catastrophe. Ces gauchistes angéliques paralysés à l'idée d'apparaître tous les jours à la télé pour menacer, promettre, tancer, faire du vélo, bouger la tête, remuer les épaules, faire un jogging sur des petites jambes torses, sortir des vannes pourries et faire taire Morano. Ces laxistes qui font rien pour garder le premier milliardaire venu.

Moi je dis ça suffit comme ça ! Halte !

Il est temps de se sortir les doigts du cul et de mettre les mains à la pâte (et sans transition) Cela ne pouvait plus durer ! On en pouvait plus d'attendre ... Hourrah :


 C'est  la foire aux vins !
 

Hey, what did you expect ? Comme le rote si bien dans sa pub, la salace Uma, entre deux gorgées de boisson gazeuse !

 Enfin, nous pourrons aller remplir nos caddies (de plus en plus gigantesques, avez-vous remarqué?) dans  les plus beaux rayons  de nos hypermarchés hautement tarifés (dont les allées sont de plus en plus larges, avez-vous remarqué ?). Vous avez noté comme moi que le rayon vin est dorénavant l'objet de toutes les attentions dans ces endroits généralement  standardisés et tout de néon vêtus. L'endroit est calme, contrairement au reste du bouclard, à croire que les tauliers y ont enlevé les haut-parleurs qui partout ailleurs crachent leurs pubs hurlantes entrecoupées par des plages de chansons à texte de Patrick Fiori et les ululements supersoniques de Lara Fabian uniquement pour que le chaland puisse réfléchir tranquillement son choix entre les étiquettes proposées. Ce qui nous amène à la conclusion parfois hâtive que le consommateur ( de plus en plus gros, avez-vous remarqué ?) est capable de discernement lorsqu'il évolue dans son élément naturel. Tout y est donc feutré : couleurs sombres et sol en faux parquet, rayonnages en bois et lumières tamisées.

Et la cerise sur le gâteau c'est la présence d'Emile (dit mimile la tisane) qui, du haut de ses moustaches et de son bide gigantesque enveloppé avec peine et replis dans un tablier bordeaux taillé directement dans un parachute ascensionnel, vient vous voir en souriant de tous ses noirs chicots pour vous proposer de goûter un gorgeon de Côtes ... à 8h45 du matin et que même pour lui c'est pas un problème puisque son petit déjeuner date d'hier, alors pensez-donc !

C'est aussi l'époque bénie pour les magazines hebdomadaires généralistes qui oscillent dorénavant entre : Immobilier en Ile de France c'est le moment d'acheter, ou bien d'ordre plus vénal : L'or c'est le moment d'acheter! et les questions idéologico-musculaires du moment : Hollande t-il la carrure de Sarkozy ? Pour occuper leurs stagiaires et varier les Unes en développant la problématique cruciale du moment   : Foire aux vins : c'est le moment d'acheter !

Ne comptez pas sur moi pour vous resservir le couplet habituel sur la guerre permanente que se livrent les gardiens des traditions et des terroirs, les entrepreneurs agricoles qui créent de l'emploi dans nos campagnes et les zélateurs des questions d'identité nationale liées au taux de couperose en province ; et les intégristes bornés de la modération qui nient farouchement que 6 % des accidents de la route et 1% des drames familiaux sont uniquement dus à la consommation de cannabis. Tellement que c'est un vrai  fléau je vous dis !

Moi, vous me connaissez, il suffit d'une phrase entendue dans les médias pour me donner envie de vous écrire une bafouille supplémentaire. J'entendais un greluchon (ben ouais quoi, y a pas que des greluches)  affirmer avec tout ce qu'il y a de parfaitement et avec force conviction que le vin est devenu une sorte de valeur refuge en période de crise. Il expliquait fort doctement que beaucoup d'acheteurs faisaient le plein dans les supermarchés pour spéculer et se faire une bonne plus-value à court terme en acquérant des douzaines de boutanches de bons petits vins achetés à vil prix, pour les revendre deux ou trois ans plus tard beaucoup plus cher. 

Ah la crise ! Avant on encourageait mamie à mettre ses éconocroques dans la pierre, parce que y a que ça qui dure chère madame. Puis vinrent les maquignons de l'or qui vous rachètent tout l'or qui, soi-disant, traine dans vos tiroirs ou dans la bouche de votre grande tante Gilberta au prix du marché, garanti et vu à la télé monsieur! Maintenant, il faudrait investir dans le pinard !

Au moins, comme dirait l'autre,  en cas de chute des cours, on aura toujours la possibilité de se bourrer la gueule à la santé des marchés.

Allez ... santé à tous  !



Affichage libreAlter OuebA perdre la raisonBah !Chez El CaminoChroniques de JuanPartageons mon avisLa revue de StressMon avis t'intéresseLes coulisses de SarkofranceCe Que Je Pense ...blog de David BurlotLa lettre de JaurèsJe pense donc j'écrisDe tout et de rien, surtout de rien d'ailleursEt ma main dans la gueule?Carnet de notes de Yann SavidanVariaeLyonnitude(s)Tout est politique - le blog de Seb MussetPartageons nos agapesPartageons l'addictionPrincesse101Du petit monde de GildanUne Autre VieSaint-Pierre-des-Corps, c'est où çaRosaelleLes divagations NRV de cui cui fit l'oiseau.Didier Goux habite iciEcume de mes jours























Liste générée à partir des infos du Top Blog Ebuzzing par le Jegounotron miniatures par Apercite



20 commentaires:

  1. Réponses
    1. Avec la hausse de la taxe sur la bière ...bientôt on remontera les alambics dans les chaumières.

      Supprimer
  2. Je n'y vais plus depuis des années dans les supermarchés, mais ta note m'a rappelé des souvenirs ...
    T'as pas parlé des "chiards" qui hurlent dans le caddie pendant que Papa spécule en pensée sur les crûs de l'année qu'il glisse sous leurs fesses,les priant de se pousser vers le fond ... quand même, c'est pour leur avenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est cela exactement ! Un placement de bon père de famille.

      Supprimer
  3. Eh bah dis-donc, quelle forme! Tu mets quoi dans ton pinard?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parles pas ...samedi soir jazz dans la montagne avec les grizzlis de la Drôme du fond ...pinard à tous les étages, mal aux cheveux !

      Supprimer
  4. La fin de ton billet, on se croirait sur Canalsat, c'est bizarre.

    Bon sinon, faut pas nous gâcher la foire au pinard, c'est tout ce qu'il nous reste, alors dans les jours qui viennent je vais aller acheter un ou deux cartons de Sancerre que j'ai repérés, mais bon j'irai pas le matin car c'est vrai que c'est dur de se torcher à 9h après le café. ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dit pas de spéculation sur le cubi !

      Supprimer
  5. Depuis que je sais qu'il y a des polyphénols dans le vin rouge, je me passe très bien de tisanes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si en plus du prends du bio chez Garrigon, moins de sulfites donc moins mal aux cheveux :)

      Supprimer
    2. ça m'intéresse, c'est à Nyons ?

      Supprimer
  6. Ma parole, c'est un billet "grand cru classé"...

    RépondreSupprimer
  7. Il y a des vapeurs d'alcool dans ton billet, c'est quel cépage?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si un jour t'es dans le coin, on ira faire le tour des caves !

      Supprimer
  8. c'est pas bien d'écrire sous l'emprise de l'alcool, change pour le café ;-) what else ?

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...