samedi 6 avril 2013

Le non-lieu qui n'a pas eu lieu

Profitant du vent de crédibilité qui souffle sur la presse française depuis l'affaire Cahuzac-Mediapart, la presse de droite tente de pousser son avantage en dégainant les scoops. Passque y a pas de raison pour que ce soit toujours la presse dite de gauche qui déballe le linge sale.

Alors, nos reporters de l'extrême ont cru savoir qu'un non-lieu serait en vue pour leur champion Nicolas Sarkozy et sortent la nouvelle en pleine tourmente Cahuzac. Synchronisation parfaite, tempo nickel : une opinion publique déjà bien préparée, gavée par des semaines de critiques virulentes et permanentes du gouvernement qui frise l'acharnement ridicule puis une promesse de blanchiment pour Sarkozy ! De la belle ouvrage médiatique et politique. Les journalistes de BFM en ont presque pleuré en direct sur le plateau tellement c'était beau !


Seulement, il y a eu un hic, un gros : la nouvelle était fausse, c'était juste du pipeau.

C'est ballot !

Nous apprendrons par la suite, pas par les sources originelles naturellement, que rien de la sorte n'est dans les tuyaux de la justice, que tout décision serait prise dans plusieurs mois dans la tentaculaire affaire Bettencourt qui continue à empoisonner la droite et son seul leader déclaré.

Les organes de droite s'excusent presque en titrant "Sarkozy joue la prudence" histoire d'avouer qu'eux même en ont manqué. Mais qu'importe la vérité, le lecteur des journaux de droite (?) habitué à déchiffrer les Unes écrites au gros néon rouge, n'ira jamais chercher un mea-culpa aussi bien dissimulé. 

Dans le même article, on n'oublie pas de tirer son petit feu d'artifice à la gloire du conducator à talonnettes en ajoutant la délicieuse information qu'il est invité chez Goldman and Sachs pour une conférence dont je vous donne l'intitulé en exclusivité "La mise sous tutelle protège t-elle les vieilles dames fortunées dans un monde libre ?"

Goldman and Sachs ... tout un symbole ! Vous croyez que c'est une message ?

On a pas encore fini de rigoler.

10 commentaires:

  1. Sont nuls ces journalistes, heureusement que Mediapart relève le niveau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je dis "journaliste" de BFM, j'exagère un peu.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Faut respecter la présomption de journalisme.

      Supprimer
  3. Mais puisqu'on vous dit qu'il pensait aller voir Ingrid Bétancourt, n'insistez pas, z'êtes lourds à la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est au fond une même histoire d'otages.

      Supprimer
  4. Eh oui, les "faiseurs d'opinions" ont encore frappé ! Merci pour ce billet, car avec l'emballement créé par "l'affaire Cahuzac", je n'ai pas trouvé beaucoup de dénonciations de cette manipulation dans les blogs que je lis (mais il est vrai que je me contente de peu dans mes lectures)

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...