mercredi 2 avril 2014

Nationalisons les municipales !

Oui, je sais que les élections municipales sont déjà loin pour les français qui ont un minimum de conscience citoyenne qui suivent l'actualité au rythme de BFMTV et I-Télé, mais permettez tout de même que je vous fasse part de ma théorie sur la question sans croire que celle-ci changera radicalement le cours de votre vie, mais du moins, y imprimera une sorte d'infléchissement qui vous permettra de reculer d'un pas pour voir les choses avec plus de circonspection, histoire de trancher avec votre péremptoirité (?) coutumière. 

Oui, les résultats des municipales sont nationaux dans la plupart des cas.

Les mauvais scores des candidats du PS sont à mettre pour beaucoup au taux d'abstention et aussi par la campagne de dénigrement systématique et imbécile de la politique de François Hollande. Je dis bien imbécile car il suffit au pékin moyen de se rendre sur ce site pour se rendre compte que non seulement la gouvernance actuelle est bien la bonne mais qu'elle commence à porter ses fruits nonobstant l’irascible insatisfaction du français moyen qui dépense des milliards en jeux de grattage en rêvant de mener la vie de Kim Kardashian et celles des Marseillais à Rio réunis tout en réclamant une hausse des prestations CAF. Las !

Non, il n y a pas eu de vague brune. Le FN même peigné avec la raie sur le côté par le rassemblement tabagique bleu narine n'a pas pu gagner les suffrages, faut dire que le pied-noir est en voie d'extinction et que les jeux vidéo ont eu raison du peu de cervelle qui restait à l'électeur frontiste en annihilant entièrement ses capacités de concentration. Collard et Phillipot n'ont plus que les yeux pour pleurer ! 11 % au niveau national, à quoi ça a servi que Sarkozy se décarcasse ?

La vague bleue (voir illustration) est une victoire en trompe l'oeil. Elle est due en partie à une logique de pouvoir et de l'autre au taux d'abstentions évoqué plus haut. L'UMP n'est plus qu'un épouvantail. C'est un mur qui ne tient debout que grâce au vernis qui le recouvre. Perclus d'affaires, les juges aux basques, d'énormes doutes sur l'honnêteté de ses leaders... ce parti n'en finit pas de mourir. 

Pour juger de la crédibilité et le poids de ce parti, je laisse à votre appréciation la réélection de Balkany !

Pour ce qui est de la valeur de ce scrutin au niveau national, je laisse à votre appréciation l'élection de cette pauvre dame en Corse.

Défense de rire !

7 commentaires:

  1. Qu'est-ce qu'elle a la dame ? Elle a été élue maire par son conseil municipal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.ozap.com/actu/l-interview-surrealiste-sur-france-3-de-caroline-bartoli-candidate-aux-elections-municipales/451608

      Hop, voici le bon lien.

      Supprimer
  2. Bah j'allais le dire. Normal non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que vous n'avez pas vu l'interview !

      Supprimer
    2. Ah oui là non j'avais pas vu. c'est énorme.

      Supprimer
    3. Je croyais avoir tout vu en magouille mais là c'est effectivement énorme!

      Supprimer
  3. Les municipales : un enjeu crucial dans notre démocratie. huhuhu !!!

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...