mercredi 29 janvier 2014

Rumeur de genre et prépuce à l'oreille

Moi, vous me connaissez, je ne perds jamais l'occasion de mettre ensemble des événements qui se télescopent.

Je ne voudrais pas revenir sur cette histoire de branlette à l'école étant donné que ce geste est naturellement et automatiquement induit par la vision de la petite culotte blanche de la petite camarade de classe chez n'importe quel pré-ado "normal" (dirait Zemmour) dans un établissement publique. 

Dans l'enseignement privé au contraire, on apprend aux petits que se branler c'est mal, même si c'est fait avec la main gauche pour donner l'impression que c'est un autre qui le fait. Que les parents de l'école privée ne s'inquiètent pas outre-mesure, les enfants ne risquent pas de changer de sexe : on aime que les petits garçons restent des petits garçons et la seule punition encourue c'est la petite fessée cul nu sur les genoux d'un curé bienveillant.

En parlant de zobs,  on apprend que le conseil  de l'Europe a  procédé à une audition sur une vieille controverse sur la circoncision. Le droit à l'intégrité du corps de l'enfant contre les religieux et particulièrement juifs et musulmans.

"Si tous les hommes pouvaient se tenir la quéquette, ils formeraient une belle farandole de paix autour du monde". Ainsi le conflit israélo-arabe trouverait un épilogue rapide grâce à une tête de bite : la paix est au bout du gland ! Gloire !

Du coup on se retrouverait débarrassé de Dieudonné car il ne sera plus obligé d'économiser plein de sous pour les envoyer aux pauvres palestiniens : plus de guerre en Palestine !!!

Oui amis, pour une fois ils sont d'accord les barbus : juifs et musulmans d'une seule voix à gueuler contre ces empêcheurs de couper en rond. Le prépuce est le lien indéfectible qui unit les deux peuples élus. Amen.

Interdire la circoncision, ce serait nier l'identité profondément masculine. Ce geste hautement religieux symbolise l'accession du petit être au statut suprême de mâle. D'abord héritier en chef, dépositaire du nom et de la lignée, ensuite bon fils de famille, soutien familial, soldat ou prêtre, bon père de famille, éducateur en chef et mentor, puis patriarche dispensateur de sagesse.  

La droite dite républicaine, à travers les paroles insensées de son président, l’inénarrable J-F Copé, est entrain d'ouvrir grand les portes de l'asile psychiatrique. Les dérangés du carafon sont lâchés dans la ville et répandent leur folie dans les esprits faibles.

La gauche serait-elle seule à s'inquiéter de la préservation de notre république et ses valeurs ?


2 commentaires:

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...