lundi 21 décembre 2009

Ah que coucou !

J’ai toujours eu du mal à comprendre le succès que peuvent avoir les sosies de stars. Comment peut-on, par une sorte de transitivité, devenir fan du sosie d’une star dont on est fan ? C’est même devenu un métier pour certains :


-         Profession siouplaît ?
-         Euh … sosie de Johnny .

La plupart du temps, ce sont des artistes qui s’efforcent de ressembler à la caricature de la star, qui chantent souvent en playback et qui tournent en province. Remarquez… j’ai rien contre . On peux comprendre la démarche en voyant le prix de la place de concert de la vraie star ! En somme, tu as un Johnny discount et surplace!
Moi, ce qui me choque le plus c’est les JT de la semaine passée. En plein sommet de Copenhague, ils ouvraient tous sur Johnny et son hospitalisation. Pour étoffer les direct de  correspondants qui n’avaient rien à dire, les rédactions ont tous eu recours au reportage du genre : fan club de  Johnny à  Conflans-les-Oies, en banlieue parisienne . Avec tout ce qu'il y a de plus sérieux, le journaliste interviewait le sosie du coin, un certain Johnny Kentucky. Ce dernier donnait son sentiment sur l'événement national, et plus personnellement, un avis médical très pertinent. Le reportage finissait sur un karaoké  géant au bar-pmu , où tout le monde entonnait l'hymne universel :  Gabrielle.
On y  a eu droit toute la semaine.  Un vrai festival ! Une leçon de journalisme de terrain !
Heureusement Johnny va mieux. Même le président l’a dit. On a évité un déferlement de Harley-Davidson en colère, une descente de papy rockers prêts à tout casser, une pénurie grave de santiags pur croco.
Alors vive Johnny !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...