dimanche 6 mars 2011

Le petit bonhomme en mousse.


Le compositeur de cette chanson pourrait sans problème devenir le nouveau Rouget de l'Isle de  la sarkozie. Il a écrit un hymne national taillé sur mesure pour notre président.

Cet air a été porté par Patrick Sébastien le gendre préféré des mamies aux tifs bleus, inoxydable animateur  d'émissions variétoche, fort en gueule et populo, le seul qui permet à la 2 de faire la nique à TF1  en lui raflant son fond d'audimat bas du plafond.

Un portrait assez bien brossé nous raconte un animateur décomplexé, doué d'une forte personnalité et se disant proche des petites gens et du terroir. Gaulois invétéré, aimant la gaudriole, les bons mots bien gras, les soirées à paillettes et l'expression à la première personne du singulier. Ça ne vous rappelle personne ?  

C'est pourtant l'évidence qui s'impose à la fin de la lecture : Patrick est en tout points semblable à Nicolas.

La même verdeur langagière, le côté "je suis grossier et j'en suis fier", la méfiance à l'égard des "intellos". L'attirance pour les jolies femmes, les artifices et une mise en avant permanente de moi-je.  Une manière de se comporter et de s'exprimer  appréciée  des gens parce que populaire et consensuelle, plein de bon sens et de simplicité.  

La grande différence est que le premier est un clown et en assume la responsabilité. Son action se résume à deux heures de (lourds) divertissements sans grandes conséquences sauf pour la santé mentale de son public. Alors que second a érigé la grossièreté en  arme de conquête politique ,déloyale et avilissante,  et qui  va avoir des conséquences graves pour notre pays. 

Pour essayer d'obtenir le suffrage populaire le patron de l'UMP entretien le mythe du terroir, de la terre qui ne ment pas et du bon sens de la petite France. Il cultive la méfiance à l'égard de la justice, des enseignants, des journalistes des jeunes et des intellectuels. Il enferme ainsi une partie des français dans l'angoisse de la dépossession et du déclassement. Il les oblige à maintenir la tête enfoncée dans des traditions rétrogrades et dans un folklore désuet et grotesque. Il a toujours dans l'idée de "siphonner" l'électorat populiste de la dynastie le Pen.

Dans la réalité, le petit président en mousse aime les yachts, les montres de prix et les mannequins italiennes. Il aime faire son shopping à New-York et passer des vacances gratuites dans de somptueux palais royaux. Il n'a rien de terroir ni de populaire mais l'essentiel c'est que les gens y croient ...enfin, pour le moment.

Alors, pour une petite république en mousse, tous ensemble : tututu...tuutuu ...tutuuuuuuu ....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...