vendredi 10 septembre 2010

L'impossibilté d'un débat.

Cette chère Arlette revient par la fenêtre après avoir pris la porte de la direction de France 2. L'intervieweuse  de choc qui claque les bises en direct aux invités de droite  et qui porte toujours sur le visage une expression indéfinissable lorsqu'elle s'adresse aux invités de gauche.  Cette Arlette a inventé un nouveau concept d'émission débat : chaque invité vient débattre tout seul sur un plateau personnalisé (choix judicieux du public dans le champ des caméras) . L'invité déroule son discours sur une longue ligne bien droite, puis s'en va . Dommage car parfois je m'attardais sur ce genre d'émissions pour écouter les uns et les autres. Hier j'ai zappé !

Un premier ministre habité par la parole présidentielle débitant son argumentaire d'autiste et qui à l'instar de son marionnettiste,  à l'air de refuser lui aussi tout débat contradictoire ou rencontre avec la presse nationale.

Par contre elle pose les deux chefs syndicalistes côte à côte qui s'éreintent eux aussi à dénoncer cette réforme sans pouvoir justement porter des coups sur l'adversaire devant l'opinion. Ce qui donne une efficacité limitée à l'exercice d'hier..

Ségolène , seule. En précampagne et semblant avoir obtenu le blanc seing nécessaire pour porter la voix de ses camarades au PS devant les caméras. 

Enfin, un Eric Woerth  discrédité qui voudrait se fabriquer une image depuis les ors de l'assemblée nationale. Mais ça tenait plus du décor marketing ou du photoshop que de la sincérité intellectuelle. 

C'est étrange de s'apercevoir que l'on vit dans un pays où l'on ne se parle plus.




6 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord et je suis resté sur ma faim hier soir. Cette émission avait peu d’intérêt et les deux représentants syndicaux avaient un peu l'air dépité.

    RépondreSupprimer
  2. Les débat est dépassé, ringardisé. Vive le discours.

    RépondreSupprimer
  3. Il y avait certainement plus d'action sur Masterchef (je sais que c'est une chaine du pote au nain). La au moins il y a eu quelques débats, bien que malgré tous ces paroles, les recettes proposées ont été faites comme les candidats le voulaient et non pas en suivant les conseils des chefs...

    Un peu comme le débat de chez Arlette, où beaucoup de choses ont été dites, mais le gouvernement fera lui aussi comme il veut...

    RépondreSupprimer
  4. Chat, tu veux dire qu'Arlette, comme sur les émissions culinaires, a tendance à passer les plats aux politiciens ? :)

    Arlette aussi n'en fait qu'à sa tête, elle fait sa petite cuisine sans mélanger les ingrédients pour nous faire une bonne sauce.

    RépondreSupprimer
  5. Ce qui est le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'à force de "lécher" du coté de la droite, Arlette a tout de même été écartée de France 2 à la fin août par le nouveau patron du groupe, Rémy Pflimlin, lui même choisi par Nicolas Sarkozy.

    Comme quoi même les sympathisants de notre présidents, ne sont pas à l'abri de sa colère... Vu ce qu'il a fait avec son gouvernement "d'ouverture", elle aurait peut être eu plus de chance si elle avait été de gauche...

    Néanmoins, Arlette gardera sa grande émission de (sans) débat sur France 2, mais elle va rejoindre la chaine public Sénat où elle aura une chronique dans le journal du soir de 22h. Ne serait-ce pas ce que l'on appelle une "mise au placard"?

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...