vendredi 20 janvier 2012

Le client est roi

Et Sarkozy s'est brutalement souvenu qu'il avait un pays à gérer. Attention, il n'a pas la même notion que vous de la France et des français. Lui ne voit pas des français mais des petits groupes de gens qui partagent la même langue (approximativement), la même carte d'identité mais qui ont des intérêts différents auxquels il voue tout son temps (et tout notre argent) à vouloir satisfaire. Sarkozy aime les catégories. Il nous a mis dans des boîtes et nous a rangés dans ordre dont lui seul a déterminé les critères.

Toi, t'es riche et tu veux garder tes avantages et ta domesticité défiscalisée, pas de problème zéro impôt ou presque. Tu es entrepreneur ... enfin tu as hérité d'une entreprise et tu veux dégager plus de profits, envolées les cotisations sociales, les taxes professionnelles. Tu veux de la flexibilité, en voilà. Tu es Arménien d'origine, je te fais une loi mémorielle sur-mesure. Tu es colon dans les Dom-Tom, pas de problèmes, ta production sera subventionnée et payée même si elle pourrit sur pied. Tu es expatrié, la scolarité de tes lardons sera gratuite. Tu es ouvrier et tu as peur qu'un immigré ne vienne te piquer ta magnifique place à la fraiseuse-décapilleuse-rogneuse, va voir devant les préfectures : ils ne feront plus les malins après dix heures d'attente aux guichets. Tu veux chasser le canard sauvage un mois avant l'ouverture officielle, graisse ton fusil et prépare ton jambon-beurre-cornichons c'est comme si c'était fait. Tu es fils de Harki, on va te faire une petite loi sur mesure pour t'aider à trouver le bon bulletin de vote.

Pour la droite et Sarkozy, l'idée de citoyen est supplantée par celle du client. Contrairement à de la consommation traditionnelle, le service-après vente politique n'est pas assuré à cent pour cent et l'article acheté ne pourra pas être rendu ni remboursé.

Gare à ceux qui se retrouveront dans la plus petite boîte ... ceux qui ne demandent rien d'autre que justice, égalité, démocratie et solidarité.

Au départ, je voulais faire un billet sur un article qui indique que Bayrou est parti à la conquête des ouvriers lui aussi. Va falloir qu'ils se montrent un peu les "ouvriers" et commencer à exiger eux aussi des choses à force d'être convoités ainsi par tous les partis. Braves connards.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...