mercredi 23 octobre 2013

Besoin d'un papa ?

Certaines personnalités de gauche et souvent des députés de la majorité éprouvent le besoin de s'épancher devant les médias pour témoigner de leur mal-être face à telle ou telle décision du gouvernement.

Je ne saurais conseiller à ces braves gens d'aller se chercher un papa ailleurs qu'auprès de Hollande ou d'Ayrault ...ça n'a pas l'air d'être franchement le genre de la maison. 

Le culte du chef et l'autorité c'est un truc de droite. Rappelons de quelle façon l'ancien président exerçait sa toute-puissance sur son entourage et sur sa majorité. Expert en écrasement de gueule à coup de talonnettes, l'ex ne se privait pas de rabrouer sévèrement les garnements qui osaient lui tenir tête. D'ailleurs, ses troupes étaient tellement disciplinées et tenues par les couilles que personne n'osait la ramener. C'est  d'ailleurs ainsi qu'il a échoué son navire, tout seul comme un grand.

Donc ceux qui ne peuvent envisager leur existence politique autrement que sous la coupe d'un leader autoritaire, un chef avec une tête de vainqueur n'ont qu'à aller signer à l'UMP.

Après une longue séquence de droite au pouvoir, l'actuel exécutif doit se battre deux fronts principaux : celui bien connu et bien défini du redressement social, économique et culturel du pays et l'autre, bien plus compliqué qui est le changement de mentalité vis-à-vis du pouvoir.

Certains à gauche n'ont pas encore perçu ce changement culturel des mentalités. Ils restent comme des enfants, à la recherche de la punition paternelle qui dans la plupart des cas, après la fessée, donne droit à des sucreries. 

Ce gouvernement a besoin d'une majorité à ses côtés qui le soutient. D'élus qui vont devant les micros pour le défendre et mouiller la chemise pour mettre en avant les progrès déjà effectués. Une majorité qui argumente en faveur des décisions et des réformes envisagées. Des élus qui expliquent et qui aident à désamorcer les bombes que la droite et l'extrême gauche tente de semer dans le pays. 

Pour le moment, les micros et les caméras sont abandonnés à l'intox, le camp est déserté après avoir été âprement conquis. Aujourd'hui une sénatrice socialiste fait huer la foule sur le nom du président.

C'est pitoyable.



8 commentaires:

  1. Oui, ils sont nuls !

    Je pensais à un truc en lisant ton introduction : il est incroyable de voir que les élus socialistes passent plus de temps à gueuler que nous autres, vulgaires "blogueurs citoyens".

    RépondreSupprimer
  2. Ils gueulent parce qu'ils pètent de trouille à cause des municipales.

    RépondreSupprimer
  3. Pitoyable c'est le mot, ras le bol de ce spectacle.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais ! Donc, un député élu qui se retrouve dans la majorité gouvernementale se doit donc d'être un parfait godillot ? Et si les députés "trublions", qui se comportent en "représentants du peuple", ce sont des traitres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. S'il n'assure pas la cohérence d'une majorité au nom de laquelle il s'est fait élire. Et en plus c'est non seulement un traître mais un trou du cul.

      Supprimer
    2. :) En d'autres mots, sans être godillot, le député de la majorité qui doit son élection à la mobilisation de son parti et ses finances se doit d'être cohérent et solidaire de ses camarades. Sinon, il y a d'autres métiers dans la vie.

      Supprimer
    3. Kalondour, les députés sont déjà représentants du peuple, ils n'ont pas besoin d'être trublions. Jeter encore du trouble dans notre société c'est prendre des risques énormes que par ex le fdg et eelv n'ont pas l'air de bien mesurer.

      Supprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...