samedi 11 mai 2013

Droite solidaire.

Qui a dit qu'à droite on ne pouvait pas faire preuve de solidarité et d'entraide ? 

Henri Guaino  avait demandé du soutien à ses collègues députés contre les juges qui le poursuivent pour outrage après qu'il ait traité le juge Gentil d'irresponsable et de salissure pour la France à la suite de la mise en examen de Sarkozy. 

En déshonorant l'homme, le juge aurait déshonoré la France, blablabla... comme si 5 ans de présidence sarkozyste n'y avait pas suffi !

Le fayot national a obtenu la signature de 105 collègues qui dans une pétition ont repris à leur compte les accusations contre le juge. Mauvaise nouvelle pour lui car tout compte fait, ça donne moins que la moitié vu que l'aile droite à l'assemblée contient 229 gugusses. Première conclusion : plus de la moitié des députés de droite n'en ont plus rien à cirer de Sarko. Transmis directement à Vegas au cas où des intentions de retour sur la scène nationale seraient envisagées. Deuxième conclusion : un clivage de plus à droite entre Fillonistes et Copéistes.

En cas de majorité à droite, on vous aurait déposé un projet de loi d'amnistie pour injure à magistrat en faveur des députés pour moins que ça. Une assemblée au service de l'intérêt supérieur de la France.

Mais heureusement ce n'est pas le cas. M. Guaino et ses amis ne sont plus en mesure de dicter leurs lois et faire ce que bon leur semble ... il faut croire qu'un an après leur défaite cuisante, ils n'arrivent toujours pas à l'admettre. 

Il faut dire à leur décharge que les français ne leur ont pas laissé le temps de finir le sale boulot et faire disparaître les juges d'instruction du paysage judiciaire du pays. Dommage !

En France, certes l'opinion n'est pas un délit, mais on l'insulte et la diffamation oui. Dans une république, on n'insulte pas un magistrat lorsqu'il fait son boulot. Même si on est député et pas d'accord avec lui. Guaino pourrait même lancer un référendum national pour demander pour lui le droit de piétiner la république, il ne pourrait pas s'éviter une condamnation si un tribunal compétent le décidait. 

Finalement, on avait tort de croire qu'à droite, ils n'ont pas cette fibre humaine et solidaire qui fait les grands hommes qui défendent les grandes causes.

4 commentaires:

  1. La moitié de la droite, ça ressemble aux copéistes. Plus Wauquiez, filloniste idéologiquement plus proche de Copé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça nous fait un beau clivage à droite tout ça...bon à prendre. Pourvu que ça dure.

      Supprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...