samedi 28 juillet 2012

La véritude est ailleurs

En tant que gauchiste, je m'interdirais à jamais de renvoyer les politiciens dos à dos. Même si dans certains cas, je risque de perdre toute objectivité et honnêteté intellectuelle. 

Cependant, je vais aujourd'hui faire une exception pour vous montrer que je ne suis pas devenu complètement béni-oui-oui, mais je vous avertis que ce  moment de conscience sera rare sur mon blog car j'aime pas taper sur les gens de mon camp, même s'ils sont cons ... je laisse ça aux rares blogueurs de droite capables naturellement d'aligner une phrase sans les six fautes d’orthographe habituelles.

Le journal le Point, organe droitier qui verse souvent dans le grossier aurait eu les confidences de Ségolène Royal disant tout le bien qu'elle pensait de la petite Najat V-Belkacem. L'occasion de cogner sur la gauche étant si rare en ce moment que d'autres titres ont repris le flambeau. Faut croire que les anecdotes ovariennes du PS font bien tourner la machine à commenter.

Évidemment, Ségolène ne pouvait que démentir et assurer que ses propos ont été déformés etc ... On connait la ritournelle pour l'avoir critiquée longuement et souvent dans le camp d'en face. Mais le faire après avoir entendu le tollé et le buzz provoqué me fait sourire un peu.

Faut croire que Ségolène Royal a beaucoup de mal à exister en ce moment pour se permettre des déclarations inconvenantes sur une membre du gouvernement socialiste. Les mots peuvent dépasser la pensée certes, mais ils sont souvent l'expression d'idées profondément ancrées, incontrôlables et presque implantées là par hérédité.

Oui, la grande majorité de la classe politique française a du mal ou n'admettra jamais de voir dans ses rangs des personnes dont les origines de sont pas estampillées blanches et chrétiennes. C'est ainsi. D'ailleurs il n y a qu'à voir la représentativité de cette catégorie de citoyens dans les assemblées ... même locales. Il n'y a aucune raison pour qu'un politicien soit moins con qu'un boulanger ou un garagiste. Nous savons tous que ce qui les fait courir ce sont les places et chacun voudrait à tout prix se placer devant les autres ( la république est bonne fille et dispense ses bienfaits sans compter, ou presque) : avant d'être du "petit-racisme" domestique, cela s'appelle tout simplement de l'ambition et tous les moyens sont bons pour jouer des coudes,  même les pires. 

Je n'affirme pas que La présidente de la région Poitou-Charentes soit définitivement xénophobe, je dis seulement qu'elle s'est laissé entraîner dans une sorte d'ivresse verbale alimentée en cela par ses dernières rancœurs et ses multiples défaites. Elle dit ne pas se "reconnaître" dans ces propos : ça ne constitue pas un démenti net et catégorique.

J'avoue que moi non plus je ne la "reconnais" plus.

Bien sûr, il y aura des gens de droite bien intentionnés qui vont crier au charron et monter l'affaire en mayonnaise histoire de  mettre mal à l'aise la gauche.. c'est de bonne guerre. Il est juste un peu comique en effet d'entendre certains réacs indélébiles se muer en défenseurs des minorités et des femmes. Alors pitié les gars, fermez-la !

Une belle occasion de se taire, voilà ce que Ségolène Royal a manqué. Dommage.



13 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est ce qui m'a semblé sur le fil LB à ce sujet.

      Supprimer
  2. D... ton univers impitoyaaableeeu !!! :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Président normal d'accord ... mais quel bourreau des cœurs !!

      Supprimer
  3. Je ne partage pas ton avis mon captain...
    Sego a "fait" Najatt, elle exprime une évidence. Ses "propos" ne me choquent pas, j'ai lu l'article du point.
    Najatt a raison de ne pas s'ériger en icône d'une minorité comme R.Dati mais, elle l'est et même malgré elle. Elle le sait et l'assume. Point.

    Décomplexé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement ce qui me hérisse : trouver normal que malgré soi, on est considéré en fonction de son appartenance culturelle ou ethnique lorsqu'on ne fait pas partie de la couleur majoritaire.

      Moi, je lui concède le droit absolu de ne représenter qu'une jeune femme de gauche. Un point c'est tout. Est-ce qu'on a demandé à Ségolène de représenter une quelconque catégorie ? NON, car on considère le fait qu'elle soit là où elle est comme NORMAL.

      J'espère camarade que tu vois la nuance.

      Supprimer
  4. Et d'abord : "la petite Najat" sous ta plume, ne serait-ce pas un rien condescendant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Râââh ! Je savais que quelqu'un allait m'en faire la remarque :)

      Supprimer
  5. Ah... Si nos politiques français (de tous bords) pouvaient faire comme l'ensemble des autres politiques dans le monde :
    On est battu aux élections, on retourne travailler dans le vrai monde, celui où toi et moi vivons.
    Mais voilà bien une autre exception française : un politique ne meurt jamais en France, même après plusieurs défaites. Il est comme le Phoenix, il renait de ces cendres. Peut être est aussi parce que nos politiques n'ont presque jamais fait rien d'autre dans leur vie que d'être politicien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également contre le professionnalisme dans la politique car ça empêche le renouvellement. Les mentalités sont dures à bouger.

      Supprimer
  6. J'ai l'opinion contraire, je connais un peu la presse et les dérives qu'on peut observer dans le traitement des infos suite à la ligne éditoriale du truc.
    Je l'ai vu de l'intérieur: je me rappelle un papier que j'avais fait sur les vétérans d'Algérie et leur ressenti d'oubliés, qui s'était transformé en compte-rendu joyeux de leur réunion en étant passé chez le rédacteur en chef.
    Il y a censure et déformation des propos, c'est un fait.
    Par contre, oui, je suis d'accord avec toi.
    Un français, c'est un citoyen comme les autres, quel que soit son origine, son nom ou le reste. Mais on n'en est pas encore là dans la tête des gens.
    J'ai remarqué qu'en Suisse, ils sont un peu plus tolérants que nous là-dessus.
    Mais ce n'est pas facile: ce qui me fait dire que l'étoile jaune de ceux qu'on appelle les minorités visible, c'est leur peau, comme le disait Balavoine.
    Alors comment la porter? Certains la revendiquent en en marquant la richesse: je suis français et en plus je suis d'origine étrangère et j'en suis fier.
    Je n'ai pas la réponse.
    Joli billet en tout cas, pour la reflexion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rosa,

      On ne sait pas s'il y a eu désinformation. Dans son espèce de démenti, Ségolène Royal n'a pas dit "je n'ai pas dit ça" mais "je ne me reconnais pas dans ces propos". Pour ma part, je traduits : "je l'ai peut-être dit mais ça a été sorti du contexte"... Ca fait 6 ou 7 ans qu'elle est sous les feux de la rampe et elle ne sait toujours pas que chacun de ses propos peuvent faire la une des journaux rien que parce que c'est elle.

      Supprimer
  7. Tout est dans la nuance dans cette affaire. SR appartient malheureusement à cette catégorie nombreuse de bonnes âmes de gauches qui aiment les personnes "d'origine étrangères " mais à condition qu'elles restent en dehors de l'élite. J'en connais plein des comme ça, ça n'empêche pas qu'ils soient humanistes, sympas et tout ce qu'on veut.

    D'accord avec Jegoun et je le redis : elle n'a rien démenti du tout.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...