samedi 9 octobre 2010

Oncle Hu et le sale gosse.

Le prix Nobel chinois de la paix 2010 n'a trouvé en La patrie des droits de l'homme qu'un maigre soutien à travers le communiqué laconique du quai d'Orsay. Il fut un temps où la France se targuait d'être en pointe dans la défense des opprimés et de leur liberté d'expression dans le monde,  même si pour cela  il fallait se fâcher  avec certaines dictatures. 

Trop occupé à mastiquer son dernier chapeau et  à digérer ses couleuvres , notre bon  ministre des affaires étrangères  ne trouve rien d'autre à déclarer à la face du monde à l'occasion de ce Nobel. Il n'a pas de mots pour soutenir la poignée de chinois qui manifestent pour la libération de Liu Xiaobo. 

Tous les grands dirigeants européens ainsi qu'Obama,  ont soutenu le prix Nobel chinois publiquement et rendent d'autant plus assourdissant le silence de notre président à nous qui est allé, tête baissée et la bouche pleine de chocolat, demander pardon à papa seize d'avoir péché. 

Le pouvoir chinois n'aura pas besoin de racheter la dette souveraine que la France a accumulé grâce à la droite depuis la dernière décennie pour obtenir obéissance et loyauté de la part de nos dirigeants. Oncle Hu a déjà le gîte et son rond de serviette Fbg saint Honoré . Demandez au Dalaï Lama, il vous le confirmera.


Realpolitik :
En France, le terme possède deux sens. Positivement, il est employé dans le sens d'abandonner ses idéaux pour composer avec la réalité. Dans son sens négatif, il est utilisé pour indiquer un manque de vision politique conduisant à un règlement uniquement à court terme des problèmes.
Wikipédia.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...