vendredi 22 octobre 2010

Pourquoi vous n'irez pas en vacances de la Toussaint cette année.

Ce long titre qui n'est pas une question,  n'a pas de rapport direct avec le sujet de mon billet. Je voudrais ici, répondre à l'invitation de Nicolas à une chaîne dont l'intitulé est: un bon président doit-il être populaire ? Suite à un touiteur qui a couiné comme ça qu'un président est d'abord là pour prendre des décisions impopulaires.

Cette phrase est d'une imbécilité sans fond. C'est comme si on disait : Bozo le clown n'a pas choisi ce métier-là pour faire rire les enfants, ou bien, Bayrou prétend être centriste parce qu'il ne sait pas de quel côté pencher (euh...). C'est une absolue connerie. C'est le genre d'assertions que vous infligent des cadres devant la machine à café à la suite d'une réunion houleuse : Ouais, je ne suis pas là pour être aimé ... et d'autres fadaises du même tonneau.

La popularité est le fond de commerce du politicien tout comme la tireuse à bière l'est pour le limonadier de la Comète. Quand un type comme G1 dit qu'il est là pour prendre des décisions impopulaires, il est certain au fond de lui même qu'il n'en a plus pour très longtemps. Et une telle bête politique ne vit que pour  ça. Elle voudra se maintenir et devra faire en sorte à devenir un peu populaire si elle  veut obtenir l'adhésion du plus grand nombre ( 53,06 %  par exemple ) ; seulement elle ne peut l'avouer. Les faits actuels donnent des raisons  au chef de croire qu'il n'agit plus que pour le bénéfice d'une petite minorité, seulement, il se trouve qu'en France le vote de mon voisin Lucien le smicard vaut celui de Patrice de Maistre. Il se trouve aussi qu'il y a bien plus de Luciens dans ce pays que de de Maistres.

Cette formule est vide de sens et ne sert qu'à mettre des sons dans une bouche incapable de parler. C'est du flan destiné à remplir les journaux. Des phrases qui serviront de gargarisme aux jeunes pops. 

Un président doit être porté par une popularité et apprécié par ses concitoyens (certes pas tous) car  son mandat a pour but d'œuvrer dans l'intérêt du plus grand nombre. C'est son unique travail. S'il n'est plus populaire,   il sera dégagé. 

Pour les vacances, bloqués sans gasoil dans les réservoirs, adressez-vous à Eric Woerth. C'est ici.


3 commentaires:

  1. C'est vrai que la phrase est d'une bêtise incroyable !

    RépondreSupprimer
  2. Ça n'en demeure pas un sujet de discussion intéressant. (voir réponse du Coucou).

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...