jeudi 9 février 2012

Sarkozy : les derniers soubresauts

Il n'est jamais trop tard pour bien faire. C'est partant de ce proverbe plein de ce bon sens (mots qui revient à la mode à l'UMP) que le président voudrait marquer la fin de son mandat. 

C'est étrange mais jamais je n'aurai pensé dire un jour de cet homme qu'il est une sorte de lou ravi, un naïf de la vie qui se rend compte soudain de la précarité de sa situation. Il est vrai que les arrivistes ne doutent jamais d'eux-même et mettent un certain temps à comprendre le saugrenu de leur situation. Ils ont une certaine difficulté à se projeter et encore plus à extrapoler en s'asseyant face à un miroir. Essayez de mettre un poney, ou un veau face à sa propre image, vous verrez !

Plus les enquêtes d'opinion le plombent et plus il s'agite et cogne les vitres comme une mouche affolée. Il sillonne le pays pour saturer l'espace médiatique en faisant ses vœux à qui veut (?) menant une sorte de campagne semblable à un cirque en tournée en emportant avec lui ses propres figurants et son propre public ... pauvre clown !

Sur le plan des idées, le poulet sans tête fait giclette et dans sa course désordonnée, il tache tout autour de lui. TVA sociale, attaque en règle contre les 35 heures, retour des contrats aidés, lois mémorielles, choc des civilisations, referendum contre les immigrés et les chômeurs fraudeurs. Il est même question de rallumer la guerre avec les enseignants et d'autres joyeusetés de fin de banquets.

Mais tout indique que les citoyens ne seront pas dupes et quand bien même ses referendums pourraient voir le jour (ce qui m'étonne vu les échéances) comment en traduire les résultats ? Comment le président pourrait-il tirer un quelconque profit de tel ou tel penchant d'une partie des votants ? Comment peut-il être sûr d'avoir "gagné" ? Quel pourcentage et pourquoi ? Il n'a aucun moyen de s'assurer de quoi que ce soit car ça ne traduira en rien le choix définitif des gens lors des prochaines présidentielles. Le lien est rompu.

Quoiqu'il arrive, il faudra faire face à ce qui va venir avec sang froid. Démonter tout, pièce par pièce et répéter sans cesse que tout ceci comme le reste n'est que fumée et mensonges.

Quoiqu'il arrive, il est désormais certain que l'UMP perdra les prochaines élections comme elle a perdu toutes les autres car les français n'en peuvent plus de voir les membres de cet exécutif et son entourage passer devant les juges. 

Ils ont sali la politique aux yeux des gens et qu'importe les referendums, les voeux, les discours.

Il faudra qu'ils s'en aillent tous car le changement c'est maintenant.

3 commentaires:

  1. Jeudi 9 février 2012 :

    France : l'ex-ministre Eric Woerth à nouveau inculpé, cette fois pour recel.

    L'ex-ministre français du Travail Eric Woerth, un proche de Nicolas Sarkozy, a été mis en examen jeudi pour recel, après avoir déjà été inculpé la veille pour trafic d'influence dans le cadre de l'affaire Bettencourt, a indiqué le parquet de Bordeaux (sud-ouest).

    Ancien trésorier du parti UMP du président Nicolas Sarkozy, M. Woerth a été auditionné jeudi pour la deuxième journée consécutive par les juges qui enquêtent sur des accusations de financement politique illégal et sur des soupçons de favoritisme en lien avec la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière des cosmétiques L'Oréal.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_l_ex_ministre_Woerth_a_nouveau_inculpe_cette_fois_pour_recel090220121902.asp

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré l'image du poulet sans tête, bravo !

    RépondreSupprimer
  3. BA, ....oui !

    David, merci camarade.

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur le rafiot. Je n'ai aucune tolérance pour les commentaires : injurieux, vulgaires ou racistes. Restez courtois envers les autres commentateurs et prenez un pseudo car les anonymes ne seront pas admis à bord.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...